Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

La majorité municipale ne reculera devant rien pour profiter de son installation désormais précaire en mairie pour utiliser à son avantage les moyens publics pour se mettre en valeur avant que le Conseil d’État ne sonne la fin de la récréation. Avec nos faibles moyens nous résisterons avant de retourner devant les Asniérois, dans la clarté et en vérité. Chaque fois que j'en aurai le temps, je démonterai ici les pratiques de M. Aeschlimann et de ses féaux. 

Avez-vous reçu ces jours derniers un communiqué de votre maire cosigné de la main servile de l’un de ses adjoints ? N’ayez crainte. Ils ne vous louperont pas.

La frénésie épistolaire de notre bon maire

Plus les jours approcheront du verdict tant redouté du Conseil d’Etat, plus notre compulsif communicant multipliera les initiatives propagandistes à la gloire de son œuvre, sans retenue et sans aucune crainte de la saturation de ses administrés. Et si on venait à croiser sur les marches de l’hôtel de ville une chorale nord-coréenne entrain de chanter la panégyrie des œuvres ineffables de notre grand guide communal, on s’en étonnerait à peine.

Après nos amis riverains de la place Le Vau la semaine dernière, c'est au tour de nous autres habitants riverains de la place mythique des Quatre Routes, de subir l’assaut scripturaire de notre Bien-Aimé Guide Eclairé, . Un délire hallucinant d’illogisme qui nous a été servi en ce jour, au frais du contribuable, pour forcer notre admiration et nous confondre en dévotion.

Pourquoi une telle assiduité littéraire

La raison de ce regain d’attention de notre Timonier municipal pour ce cher quartier de la Redoute ? Le dernier incident ayant défrayé la chronique locale impliquant des actes d’une rare violence avec tir de pistolet (à air comprimé) et matraque. C’est du Parisien que nous avons reçu la nouvelle. Voici comment elle nous fut racontée :

#ASNIERES J-?? : la parade sécuritaire du maire dans les Hauts d'Asnières
« Cinq personnes de 18 à 22 ans, étaient en garde à vue hier soir, dans les locaux de la sûreté territoriale (ST). Lundi, un peu avant minuit le quartier des Quatre-Routes, à Asnières, a connu un pic de fièvre. Un groupe de cinq hommes s’est rué sur deux habitants du secteur, âgé de 25 et 31 ans, en train de boire un verre, place du marché.

L’un d’eux a tiré sur le duo avec un pistolet à air comprimé projetant des billes d’acier tandis qu’un complice s’attaquait, matraque à la main, à l’autre. La police municipale a contrôlé le groupe d’assaillants et prévenu la brigade anticriminalité (BAC). Les policiers ont ensuite interpellé les cinq jeunes. La ST a été saisie dans la foulée. Les deux victimes ont été très légèrement blessées. »

Les faits rien que les faits. Et ils sont d’une rare gravité. Les habitants, à juste titre, s’en sont émus. Beaucoup y ont vu la conséquence logique d’une montée en gamme de la délinquance dans le quartier. D’autres en ont conclu à l’inefficacité et à l’incompétence de l’équipe municipale. D’autres encore ne s’en sont guère étonnés, tellement le quartier, à leurs yeux, est laissé aux mains des groupuscules qui tiennent les murs, les halls d’immeubles, les entrés des magasins. D’autres enfin, plus pessimistes, ont cru y voir un avant-goût de ce qui nous attend face à une jeunesse désœuvrée à qui on a beaucoup promis avant les élections et qu’on a laissé faire à sa guise par peur de la contrarier, et cela en gage de la trahison des promesses qu’on ne tiendra pas.

La version du maire : un roman de science fiction

Mais il nous manquait la version officielle, celle de la propagande marquée du sceau de notre maire. Elle est arrivée avec papier à entête. Jugez-en vous-mêmes.

#ASNIERES J-?? : la parade sécuritaire du maire dans les Hauts d'Asnières

Dès les premiers paragraphes de cette prose insipide, les bras vous en tombent. Le maire l’écrit lui-même. Je cite : « 5 individus ont été arrêtés après avoir participé à une rixe d’une très grande violence ». Il y a donc eu une très violente rixe aux Quatre Routes.

Et voici qui est hallucinant. Aux dires de notre maire, « ces interpellations ont été rendues possibles grâce au travail remarquable des policiers municipaux qui surveillaient ce groupe d’individus depuis plusieurs semaines. »

#ASNIERES J-?? : la parade sécuritaire du maire dans les Hauts d'Asnières

Vous avez bien lu. Nous avons des policiers qui auraient pris en surveillance depuis plusieurs semaines une bande d’individus. On ne sait pas à quel titre ni de quoi ils étaient soupçonnés. Mais passons. Malgré la vigilance de notre très chère police, ce groupe très surveillé, est tout de même passé à l'acte et s'est fait l’auteur d’une « rixe d’une très grande violence ». Ou nos policiers municipaux sont d’une rare incompétence, pour n'avoir pas pu ou su prévenir ce passage à l'acte de gens surveillés depuis des semaines, ou notre maire nous raconte raconte des bobards. Devinez l'option qui a ma préférence!

Et le maire d’énumérer la longue liste des hauts faits de sa police avant de nous asséner une baisse spectaculaire de la délinquance sur Asnières en un an : moins 14,7%. Admirez la précision à la virgule près.

Mais où étions-nous pour ne pas nous en rendre compte? une baisse aussi spectaculaire et nous nn'avons rien vu!

Mais où étions-nous pour ne pas nous en rendre compte? une baisse aussi spectaculaire et nous nn'avons rien vu!

Mais d’où sort ce chiffre ? Aucune source ! Une affirmation purement gratuite ! Ils nous manquaient, les chiffres de la délinquance à la mode Aeschlimann. On a fini par oublier qu'il nous faisait déjà le coup lors de ses précédents mandats. On s'était même pris à rêver qu'il avait été guéri, on ne sait par quel miracle, de cette maladie-là au moins, celle des chiffres à l'emporte-pièce de la sécurité. Et voilà qu'il nous fait une grosse rechute. Les source monsieur le maire, et je retire tout ce que je viens d'écrire!

Sérieusement, de vous à moi, qui peut vraiment croire qu’un Aeschlimannn si prompt à la com' du genre plutôt lourdingue, hésiterait un seul instant à donner ses sources si celles-ci sont fiables ? Si la délinquance avait vraiment baissé de 14%,ne croyez-vous pas que cela aurait déjà fait la une d'Asnières Info? Surtout s’il s’agit d’une source officielle de l'administration du ministère de l'intérieur sous un gouvernement de gauche ?

L'augmentation en trompe l’œil de l'effectif de la Police Municipale

Quant à l’augmentation des effectifs de la police municipale, il vous suffit de vous référer ci-dessous à la ligne "filière sécurité" du budget voté récemment : 55 postes furent votés en octobre 2014, puis portés à 60 par le nouveau budget. Mais quand on regarde le nombre de postes véritablement pourvus, nous en sommes à 51. Le nombre de postes prévus au tableau des effectifs d’octobre 2014 n’est déjà pas satisfait. Le nouveau tableau n’est en fait qu’un affichage grotesque.

#ASNIERES J-?? : la parade sécuritaire du maire dans les Hauts d'Asnières

Au final, une seule chose est vraie dans le communiqué de super maire, et il se trouve dans le premier paragraphe : une rixe d’une très grande violence a eu lieu dans notre ville dans la nuit du 27 au 28 avril.

Tout le reste n’est qu’une tentative désespérée pour maquiller en exploit ce qui n’est en réalité qu’un cuisant échec. Ce qui s'est passé aux Quatre Routes n'est pas l'illustration que tout va bien à Asnières. C'est la conséquence de tout ce qui dysfonctionne: dans les Hauts d'Asnières, la police municipale ne descend de sa voiture que pour verbaliser et enlever les voitures au petit matin. Pour le reste du temps, leurs préoccupations se trouvent en cente-Ville. Les correspondants de nuit ont été supprimés. Les médiateurs promis ne sont toujours pas au rendez-vous.

Si cela devait se poursuivre, nous courrons à la catastrophe. Et on compte les jours.

Commenter cet article