Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Félciano Gomez

Entendu sur le marché ce matin de la bouche des militants UMP.
- "Bonjour! Je fais la prière comme toi ma soeur. Et je voudrais que tu votes pour Aeschlimann". Ceci était dit en arabe, traduite par ma voisine arabophone qui, en Français, a vite remis à sa place le prédicateur l'invitant à ne pas mêler l'appel à la prière avec l'appel au vote.
- "Pietrasanta condamné! Pietrasanta condamné!" Je m'approche et lui dis gentillement : "Mon ami tu diffames, puisque Pietrasanta a fait appel de sa condamnation, ce que tu ne dis pas". Il est parti prendre conseil chez ses amis et quand il est revenu il se contentait de tendre son torchon.
- "Pietrasanta est une erreur de la nature". Moi: "Tu as une mère? Imagine seulement que ta mère entende dire de toi, son enfant, celui qu'elle a porté neuf mois dans son ventre, que tu es une erreur de la nature". En politique quand on n'a plus d'argument la meilleure solution consiste à la fermer pour ne pas dire des imbécilités. A moins d'être vraiment imbécile.
- "Pietrasanta je veux même qu'il dégage d'Asnières". Ce n'était même pas la peine de répondre à cet argument électoral marqué du sceau extrême de la démocratie.
Ainsi allaient ce matin les militants aeschlimanniens.Visiblement mal. Et demain ce sera pire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article