Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

François Fillon : l'anaphore auto-accusatrice

En jouant de l’anaphore hier dans le débat à 11 candidats sur BFM et CNEWS, François Fillon croyait sans doute dessiner l’autoportrait de lui président exemplaire. Une erreur. Loin de distinguer ses qualités personnelles exceptionnelles, chaque trait de son dessin présidentiel vient appuyer ses défauts les plus détestables. Ce portrait l’accuse et l’accule. Il pensait parler de lui. C’est un autre qu’il nous présente.  Devant le miroir que lui offrait les caméras, on entendait  la pathétique supplique « Miroir, mon beau miroir, dis-moi que je suis le plus beau » ! Raté.

Prenons  quelques-uns des traits de son président exemplaire et habillons-le pour le reste de la campagne.

«Qu'est-ce que c'est qu'un président exemplaire? C'est d'abord un président qui dit la vérité aux Français sur la réalité de la France et la réalité du monde.

On attend toujours que Fillon nous dise la vérité sur l’emploi de sa femme et de ses enfants. Le refus de la vérité sur soi et sur ses propres turpitudes n’est pas un gage de sérieux quand on prétend vouloir dire la vérité sur l’Etat de la France.

Un président exemplaire, c'est un président qui met en œuvre les engagements qu'il a pris devant le peuple quelles que soient les difficultés.

Il n’a pas fallu longtemps pour que François Fillon renonce à tous ses engagements pris publiquement. Qui  imagine le Gl De Gaulle mis en examen avait-il osé. Je ne serai pas candidat si je suis mis en examen ! Fillon est mis en examen pour plusieurs chefs d’inculpation, sa femme, son successeur à l’assemblée… Il est toujours candidat. Comment peut-on encore croire à un engagement de Fillon ?

Un président exemplaire, c'est un président qui respecte son premier ministre et son gouvernement et qui respecte l'équilibre des pouvoirs prévus par la Constitution.

Il s’agit ici d’exorciser l’enfer qu’il a vécu sous Sarkozy. Reste à savoir si la théorie selon laquelle un enfant maltraité devient lui-même un parent maltraitant s’applique aux premiers ministres maltraités.

Un président exemplaire c'est un président qui ne se sert pas des moyens de l'Etat pour affaiblir ses adversaires.

Qui donc a été voir M. Jouyet, secrétaire général de l’Elysée pour lui demander de faire accélérer les affaires de contre Sarkozy afin d’empêcher ce dernier à concourir pour la présidentielle ? M. Fillon, Celui qui voulait hier se servir du pouvoir pour affaiblir son adversaire et qui aujourd’hui veut nous faire croire au contraire.

Un président exemplaire, c'est un président qui ne confie pas à des journalistes des secrets défense.

Il pourra tenir cette promesse. Puisque que nous savons désormais que pour connaître la vérité, il ne faut pas la chercher dans la bouche de Fillon

Pour finir, un président exemplaire c'est un président, qui, au bout de cinq ans, peut dire qu'il a amélioré la situation et la vie des Français.

Le bilan de Fillon après cinq années de primature ? Une croissance négative, plus 600 milliards de dette, un déficit budgétaire de près de 5%, 20 milliards de déficit de la sécurité sociale, plus 600 mille chômeurs, la perte du triple A, et 75 milliards de déficit de la balance commerciale… Fillon est donc mieux placé que quiconque pour laisser ce pays en meilleur état.

 

Fillon a taillé uncostume de président trop grand et trop large pour lui. Mais lui et les costumes, c'est toute une histoire.

Commenter cet article