Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Vous avez dû croiser les militants UMP sur le marché ce dimanche. Ils sont revenus avec un nouvel opus : un tract sensé témoigner de leur bonne volonté et de la mauvaise foi de l’opposition. Le militant UMP que j’ai croisé sur le marché ne souffre d’aucun doute. Il est très fier de sa production, de son caractère concret et de la certitude que le peuple tranchera en sa faveur en mars prochain. Ce type doit être accro au tarot ou au marc de café. Il a dû consulter son voyant ces derniers jours. Mais cette assurance l’honorerait si elle n'était teinté de quelque arrogance tendant à prendre les asniérois pour des bourricots. Car le fond de ce qu’il distribuait ne tenait guère la route.

Le tract tient en deux points.

Le premier : l’UMP nous promet une campagne propre. A Asnières, les gars de l’UMP vont faire une campagne propre. On croit rêver. Le récent tract qui accusait l’opposition d’accointance sectaire n’a donc rien à voir avec les officines de notre mouvement populaire local ?  Il n’y aura donc aucune fausse association locale de déçus du socialisme pour glisser des tracts anti-socialo dans nos boîtes aux lettres ? Il n’y aura aucun tract de quatre pages sur papier glacé comme celui que nous avons connu contre Dominique Riera il y a 7 ans ? A supposer que vous ayez été récemment touchés par je ne sais quelle grâce, je voudrais vous poser tut de même une question : pensez-vous que la propreté d’une campagne a quelque chose à voir avec le fait de dire la vérité à nos concitoyens ? Pensez-vous que être propre c’est dire toute la vérité aux asniérois sur la gestion de leur ville ?

Car voyez-vous, quelque fois à vouloir cacher la vérité, elle sort malgré soi. Le deuxième point du tract rend l’opposition responsable des frais élevés d’avocat dans notre ville. Dans leur grande naïveté, mais la vérité ne sort-elle pas de la bouche des enfants, fussent-ils de grands enfants, nos chers 'tracteurs' ne se rendent même pas compte qu’ils confirment par la même occasion l’un des éléments du rapport rendu public par les médias, élément qualifié récemment d’information tronquée dans un communiqué de la mairie. Plus aucun asniérois ne doit donc douter désormais qu’il y a des frais de justice très élevés adossés au budget de la commune. C’est un tract de l’UMP qui le laisse implicitement entendre. Sauf que la note élevée de ces procédures judiciaires est mise au débit de l’opposition. Mais un tel accès de transparence ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. Il faut aller jusqu’au bout et nous dire combien cela nous coûte. Je mets au défi nos camarades de l’UMP de mettre en face de chaque procédure intentée par l’opposition le coût de l’action judiciaire en question.

La campagne propre de nos amis de l’UMP nous dit dans le même tract que depuis 2001, 260 actes municipaux ont été attaqués devant les tribunaux, soit en moyenne un peu plus de 40 chaque année. Ce qu'on ne nous dit pas, chers concitoyens, c'est que vous l'on peut attaquer plusieurs actes dans une même procédure. Question: les frais d’avocat sont-ils payés en fonction des actes municipaux attaqués ou des procédures engagées ? La vérité, messieurs, la vérité ! Soyez donc propres ! Soyez véridiques ! Et la vérité est que le nombre d’actes attaqués, la plupart devant la juridiction administrative, ne nous dit rien sur la réalité des procédures, lesquelles se terminent souvent par des non lieu si elles ne sont classées pas classées sans suite.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs de l’UMP, vous voulez une campagne propre ? Faites-là ! Et plus de mensonge, s’il vous plaît !

Commenter cet article