Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

  Le mois de janvier  est connu dans notre ville d’Asnières pour être celui où notre bon maire assiège nos gymnases et  nos  salles municipales  plusieurs soirs par semaine  pour nous présenter ses vœux.

A quelques semaines des élections faisons un rêve.

Faisons le rêve que M. le Maire ne se servira pas de ces vœux payés par nos impôts comme d'une tribune politique.

Faisons le rêve que M. Aeschlimann, conscient qu'il est indécent d'utiliser les moyens de la municipalité à des fins de propagande personnelle, décide d'inclure le faste de ses soirées dans son compte de campagne. Rien ne l'y oblige. Même pas la loi. Mais la décence et la morale, pourquoi pas.

Faisons le rêve que, ne voulant pas inclure ce faste dans son compte de campagne, il décide de faire dans la mesure, la sobriété et le respect des Asniérois.

Rêvons. Rêvons encore. Rêvons toujours.

 De retour de Disneyland et d'Egypte, c'est au pays des rêves que notre Président a décidé de nous emmener. Au soir du 31 décembre, il nous a regardés droit dans le prompteur pour nous débiter médiocrement des vœux écrits par Guaino. Et celui-ci de recycler un concept, la politique de civilisation, qu'il a déjà tenter en vain de vendre à la France. C’était aux présidentielles de 2002. A l'époque son porte-voix s'appelait Chevènement. Mais Chevènement avait parmi les siens Edgar Morin et Samir Naïr qui étaient les vrais inventeurs de la formule lorsque celle-ci avait encore un contenu. Dans la bouche de Sarkozy, et après huit mois de présidence, le concept n’est plus qu’un écran de fumée dont le but est de masquer le vide du projet présidentiel et l'échec de l’action gouvernementale.

De quelle civilisation parlons-nous ? Celle de la vulgarité et de l’obscénité habilement présentée en transparence et habillée des atours de la modernité ?

            De quelle civilisation est-il question ? Celle de l’argent roi, des vacances de luxe, de la collusion avec les grandes fortunes ?

De quelle civilisation Sarkozy se fait-il le prophète ? Celle où l’on paie plus cher sa santé en attendant que celle-ci soit privatisée ? Celle de la liquidation à terme de la retraite par répartition ?

Si la civilisation est l’ensemble des caractères communs à un certain nombre de groupes humains, alors je ne compte pas sur Sarkozy pour définir les caractères qui définiront demain la société que nous lèguerons aux générations futures.

Si la civilisation est l’ensemble des acquisitions culturelles, techniques, scientifiques, religieuses, morales, esthétiques, faites au long des siècles d’histoire, à travers des rencontres multiples, des fécondations complexes, avec des situations imprévisibles et des hommes d’exception, alors la vulgarité pathétique, l’esthétisme clinquant et l’éthique à géométrie variable de M. Sarkozy n’ont rien qui fasse de lui le héraut d’une civilisation nouvelle.

En fait de civilisation nouvelle c’est la mort programmée de celle que nous vivons qui est à l’œuvre depuis huit mois. Entre l’Egypte des Pharaons, civilisation disparue, et Disneyworld, civilisation du rêve et de l’imaginaire, le président, pour nous faire oublier que nous mourons à petit feu, a décidé de nous endormir. Le pire, c’est qu’il croit que ça va marcher. Transporté de parcs d’attraction en Palaces luxueux par les avions privés de ses amis milliardaires, notre grand petit homme a décidément perdu le sens des réalités. Nous autres Français de base, ne vivons pas au pays des merveilles.

Quant à moi, je vous forme le vœu que nous vivions debout et vivants aux côtés de ceux qui  n’espèrent plus, solidaires de ceux qui renoncent à marcher. Telle est notre civilisation.récédante. En cliquant ici, vous accèderez à mon abécédaire de l'année 2007. Bonne année.

Commenter cet article