Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Voici presque six mois que je n’ai pas mis à jour ce blog.

Six mois qui correspondent au bouleversement politique que vous avez voulu pour notre ville.

Six mois que vous avez élu Sébastien Piétrasanta dans une configuration politique inédite et audacieuse.

Six mois que vous m’avez permis d’être élu à ses côtés.

Six mois qu’il m’a permis d’œuvrer au plus près de lui dans une mission chère à son cœur, mission à laquelle il veille personnellement, celle d’entamer résolument le processus de raccrochage des Hauts d’Asnières au reste de la ville et de rattrapage des nombreux retards accumulés à cause de l’abandon de l’ancienne équipe dans le Nord et le Sud est de notre ville.

Six mois : il nous fallait bien ça pour faire le tour des problèmes qui se posent dans ces quartiers, commencer par petites touches à changer la vie des habitants et mobiliser toutes les forces pour les étapes décisives à venir.

Six mois, pour que toute l’équipe municipale s’approprie de manière collective  les difficultés multiformes qui se posent à notre ville et à ses habitants.

Ces six mois vous ont certainement paru longs. Quand on a souffert longtemps de l’abandon, un jour de plus est toujours un jour de trop. Quand on a longtemps été humilié par le mépris et l’ostracisme, et qu’on aspire du plus profond de soi à reprendre en main son destin et se donner corps et âme pour changer l’avenir, l’impatience est compréhensible, elle est même salutaire pour nous à qui vous avez confié l’honneur de conduire ces changements.

A votre contact j’ai pu toucher du doigt cette impatience. J’avoue que ce n’est pas toujours agréable. Mais qu’est-ce que ça fait parfois du bien d’être confronté à la fraîcheur de votre sincérité, à la vérité de votre envie d’être au plus près de nous pour être participants du renouveau de notre ville : des idées, des suggestions, des projets… voilà ce que j’entends, ce que je rencontre le plus souvent.

Tant pis si quelques esprits chagrins veulent absolument voir dans votre impatience le présage ou les signes avant coureurs d’un désabusement voire d’une déception. Laissons-les rêver et tracer des plans sur la comète. Qu’ils se consolent comme ils peuvent.

Pour moi qui reprends aujourd’hui contact avec vous à travers ce blog, je peux vous assurer que ces six derniers mois, je ne les ai pas vus passer. Et quand j’ai dit à mon épouse que je n’ai pas vu passer le temps, elle s’est contentée de me répondre : toi non plus je ne t’ai pas vu passer ces derniers mois. Nous sommes au travail, parfois au détriment de nos vies personnelles et professionnelles. Mais nous en avons fait le choix raisonné et résolu pour vous. Pour vous et avec vous nous voulons réussir.

C’est pourquoi à l’aube de ce septième mois qui s’annonce pour notre mandature, j’ai décidé de reprendre langue avec vous à travers mon blog. J’avais commencé juste après l’élection de vous informer des changements de mœurs au sein de la municipalité sous la houlette de Sébastien Piétrasanta. Je vais continuer à vous expliquer ce que nous faisons sous la conduite du maire, ce qui a déjà  été accompli. Je vous informerai sur ce qui se passe dans notre ville. Quand je le pourrai et si cela est nécessaire pour la compréhension des actes que nous posons, je vous expliquerai nos difficultés.

A l’aube du septième mois, je suis venu vous dire que le temps est venu de nous mettre ensemble. Le maire a pris toutes les dispositions pour que cela soit possible dans les semaines à venir à travers les conseils consultatifs des quartiers, et cela dans le respect de ce que vous êtes, dans vos engagements personnels, professionnels, associatifs... Ce cadre institutionnel marquera une étape nouvelle et décisive dans votre participation à la vie de la ville. Je vous donnerai toutes les explications nécessaires à ce sujet

A l’aube du septième mois, je me remets en dialogue avec vous en espérant que celui-ci nourrira notre action commune pour le bien de notre ville et plus particulièrement de notre quartier des Hauts d’Asnières.

A très vite.

Commenter cet article