Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Nous avons observé un jour ou l'autre l'enfant tout fier de pouvoir exhiber sa première bulle de chewing gum. Après avoir bien mâché sa pâte de malabar, il essaie encore et encore d'en faire une bulle. Les tentatives se terminent inlassablement par un petit bruit qui fait flop signalant que la bulle a crevé une fois de plus. Et quand au prix de grands efforts, l'enfant accoure vers vous pour vous montrer son exploit, c'est au moment où il ouvre la bouche pour vous crier sa réussite que la bulle se dégonfle.

Les observateurs attentifs de la vie politique asniéroise, viennent de reconnaître là une description par analogie de l'opposition conduite par la petite Marie-Dominique qui apprend à faire des bulles.


Marie-Dominique et la bulle des impôts :

Nous avons vu l'opposition rameuter le ban et l'arrière-ban (en l'occurrence deux arrières grand-mères) en conseil municipal pour dénoncer la hausse historique des impôts. Nous les avons vus sonner de la corne de brume en Conseil pour créer l'incident. Sur les marchés, bravant la pluie et la neige, ils ont essayé de dresser la ville entière contre la majorité. Rien n'y a fait. La bulle n'a pas pris. Ce fut un flop. Rageant, n'est-ce pas.


Marie-Dominique et la bulle des crèches :

En voilà une affaire qui va faire du bruit. Pensez-vous ! Augmenter la participation des hauts revenus à la contribution des frais de crèche ! Allons ! Familles, enfants, maris ! Vous qui gagnez un peu plus que la moyenne, ne vous laissez pas faire ! Défendez votre droit à acquérir un service fondé sur la solidarité, non pas en proportion de vos revenus mais en fonction de vos intérêts ! Et voilà que ces gens, insensibles au plaidoyer de Sr Marie-Dominique, missionnaire des beaux quartiers, vont dialoguer avec la municipalité et même parvenir à un accord qui satisfait tout le monde. Caramba ! Encore raté !


Marie-Dominique et la bulle de la patinoire :

Ah la belle occasion ! Des jeunes, souvent ado, qui se frittent entre eux, profitant de l'écho que peut donner à leur entreprise d'écervelés, la fête communale qu'est devenue l'opération patinoire à 1€. Qui ne connaît pas ce phénomène, y compris dans nos villages les plus reculés : on profite de la fête du village pour régler ses vieux comptes histoire de se faire bien comprendre par tous. N'a-t-on d'ailleurs pas vu lors du dernier conseil municipal l'opposition venir troubler l'ordre des débats pour attirer l'attention ? Que n'aurait-on pas dit si à la place de l'UMP, c'étaient des jeunes de nos quartiers qui étaient venus ainsi manifester ? Mais voilà, la fête de la patinoire s'est poursuivie sans aucun problème pendant tout le reste des vacances. Même les jeunes ne veulent pas donner un coup de main à l'opposition. Décidément, quand ça ne veut pas !


Après tant de bulles crevées, je m'en voudrais de ne pas donner un petit conseil à la-petite-Marie-Dominique-qui apprend-à-faire-des-bulles.

S'opposer est un métier. Nous avons payé très cher pour l'apprendre. Les ratés, il y en aura d'autres. Et modestement, je dois avouer qu'avec une équipe comme la nôtre, il y en aura souvent. Alors en attendant de réussir à faire des bulles, je te conseille Marie-Do de laisser tomber les malabars pour te faire les dents sur des Carambars. Il paraît même qu'il y a des blagues dedans. Vu que ce n'est pas tellement drôle pour toi actuellement...

Commenter cet article