Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Je vous livrerai désormais une revue de ce qui a retenu mon attention pendant la semaine. Ce qui s'est passé dans notre chère cité asniéroise, mais aussi au-delà de notre commune, voire dans le vaste monde. Revenir sur les événements marquants,  joyeux, tristes ou énervants, le temps de s'en réjouir, d'en rire ou de pousser un cri de révolte....


Dimanche 12 avril : "c'est bien de vous voir avec nous M. le maire."

Avec ma collègue Fatima Chahid, conseillère municipale déléguée aux droits des femmes, j'ai accompagné le maire faire le tour de la brocante Zola, dans le quartier des pompiers. Malgré la pluie de la nuit, il y avait beaucoup d'exposants et les asniérois, nombreux, étaient de sortie pour chiner. Une vraie fête dans l'esprit village qu'affectionne le maire : s'arrêter tous les deux mètres, écouter, prendre note, proposer une solution, un rendez-vous ; expliquer la complexité d'un problème... Un peu plus  loin s'attarder sur un stand, se laisser entraîner par un exposant vers son étale, accueillir le fier gamin comblé qui vient vous présenter sa nouvelle acquisition :un vélo « tout neuf » comme il dit... Prendre en somme le pouls d'un quartier qui vit et qui a envie de vivre de plus en plus, de mieux en de mieux... Et au détour d'une allée, tomber sur un exposant,  le regard ailleurs. Il n'a pas grand chose à proposer. Il y avait là deux ou trois objets personnels, de valeur. Quel attachement en avait-il ? Qu'est-ce que cela lui fait-il de s'en séparer ? C'est sûr, pour lui ce n'est pas l'occasion joyeuse de faire du vide dans son grenier en se faisant un peu d'argent de poche. Lui, il laissera un peu de son cœur dans ces effets personnels vendus. Celui qui les aura achetés s'en souviendra-t-il ? Combien étaient-ils, par ces temps de crise, poussés là par la nécessité de survivre ....?


Mercredi 15 avril : "nous l'attendions depuis 15 ans."

Le maire vient de mettre fin à la longue attente des habitants du quartier des Freycinets en procédant à l'inauguration officielle du terrain de proximité des Becquerelles. Ce mercredi il y avait foule autour du terrain dès le début de l'après-midi pour une fête qui à pris fin autour de 18h. Enfants, jeunes et moins jeunes, sans oublier nos séniors du quartier, ont accueilli avec beaucoup de joie et de reconnaissance cette nouvelle structure de rencontre dans le quartier. Alors que quelques grincheux n'y voient que l'objet de nouvelles nuisances, l'instrument déjà en œuvre de leur torture, l'unanimité autour de l'utilité de cette aire de jeu ne fait aucun doute. Il y a un challenge énorme : garder la propreté du lieu, le préserver de la dégradation, et veiller à ne pas nuire au voisinage à des heures indues... Ils y sont prêts et nous les y aiderons.


Mercredi toujours : où j'ai su que notre président avait la situation bien en main

Il ne s'agit pas de la situation critique de notre pays. Il y a longtemps que nous savons que tout lui échappait de ce côté-là. C'est en lisant mon Canard enchaîné que j'ai découvert que notre cher président n'avait pas perdu la maîtrise de toute chose, comme nous le montre cette riante photo. Si seulement la France se résumait aux lobes arrière de la première dame ?!?! Nous aurions été assurés d'être dans des mains fermes et assurées...



Jeudi 16 : comment devient-on jeune militant UMP ?

Pour beaucoup c'était un mystère. Comment imager des jeunes prendre leur carte à l'UMP? Des savants se sont penchés sur ce phénomène étrange. Des sociologues ont avancé l'hypothèse d'un phénomène de classe sociale. Des démographes ont émis celle d'un héritage culturel familial. Les généticiens peinent à livrer leurs conclusions. Des zoologues travaillent encore sur quelques spécimens dans les réserves de Neuilly, Passy et Auteuil. Tous peuvent laisser tomber leurs observations. Nous avons la réponse.

Comme le miel attire la mouche, le jeune UMP s'attrape à l'alcool. Les jeunes cadres du parti viennent d'en faire la démonstration ainsi que nous en a rendu compte la presse. Des lycéens, à grand renfort de flyers et d'affichage devant leurs bahuts, ont été invités dans une boîte branchée avec cet argument commercial irrésistible : vous venez, un verre d'alcool ! Vous adhérez, un deuxième verre d'alcool. Et puis de toute manière, nous ne vendons pas cher l'alcool. Venez ! Buvez ! Adhérez !

Comme dit mon neveu, il faut vraiment être soûl pour adhérez à l'UMP quand on est jeune !


Et le reste :

Ainsi va notre monde où des sondages bienvenus nous apprennent l'immense popularité de Chirac. Ceci nous fait oublier opportunément dans quelle profondeur d'impopularité nage l'actuel président. Je ne trouve pas d'autre intérêt à cette déferlante d'articles sur la popularité de celui qui en a le moins fait de tous les présidents de la République. Nous autres Français avons beaucoup d'affection et de tendresse pour les gentils loosers. Chirac a raté tout ce qu'il a réussi. Ce qui en fait un exemplaire unique dans sa catégorie de looser. Et nous le chérissons pour cela.

Mais il vaut encore mieux parler de lui que d'en faire des tonnes sur le chien des Obama ! Si on nous avait dit que Barack et sa famille voulaient un chien, on leur aurait volontiers refilé le roquet enragé que nous avons enfermé à l'Elysée depuis deux ans... déjà ?!?!

Commenter cet article