Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Avec l'approche des européennes, comme beaucoup d'électeurs, je cherche, à la télé et à la radio les émissions qui m'éclaireront. Il faut dire que le refrain insistant de la presse et des médias nous serinant que la gauche est absente et que le parti socialiste n'existe pas commence sérieusement à me chauffer. Alors, pour vous j'ai décidé de scruter mes écrans quand j'en ai le temps. J'ai porté mon choix sur les éditions matinales des chaînes généralistes et d'info.


Les socialistes que la presse préfère

Ce jeudi, la matinale de canal+, Télé Matin sur la 2 comme LCI avaient invité l'UMP gouvernementale ou parlementaire pour parler de tout sauf des européennes. ITélé a, quant à elle, trouvé la perle rare. Un homme de gauche. Un authentique socialiste comme on n'en fait plus. Sa spécialité : il est en désaccord avec le parti socialiste sur à peu près tous les sujets, surtout sur les listes européennes. Son nom : Gérard Collomb, maire de Lyon. Le soir venu, je me suis rabattu sur l'émission de Chabot. Il n'y a pas de doute. Avec la crise, les « séquestrations », les fermetures d'usine, on va pouvoir parler Europe ; confronter les projets en lisse à droite comme à gauche... Et Arlette Chabot a déniché la perle rare. Un homme de gauche. Un authentique socialiste comme on n'en fait plus. Sa spécialité : comme Collomb, il est en désaccord avec la direction du PS sur à peu près tous les sujets avec cet avantage très rare qu'il est capable de dire beaucoup de bien sur Sarkozy tout en le contestant très mollement. Tout le monde a reconnu Manuel Valls.  C'est le seul socialiste qu'on ait trouvé pour porter la contradiction au pugnace Copé, au transfuge du PS Besson et à la battante Marielle de Sarnez du MoDem.


Des socialistes introuvables ?

Et après les journalistes unanimes pourront dire qu'on n'entend pas le parti socialiste. Qu'on n'entend que des voix discordantes. Que le parti socialiste ne fait pas campagne pour les européennes. Que le parti socialiste ne parle pas aux Français.

Personne pour dire que ce vendredi soir les Socialistes Européens lancent leur campagne unitaire à Toulouse. Combien je vous parie que les journalistes dépêchés sur place reviendront nous entretenir du fossé entre les socialistes français et leurs homologues européens sans rien nous dire à aucun moment sur le contenu de leur programme commun. Comme cela ils pourront continuer à dire que le PS n'a pas de propositions. Affirmation qui à l'avantage de leur épargner de lire lesdites propositions, de les comprendre et d'en rendre compte.

Personne pour rendre compte tout près de nous de la tournée de Harlem Désir dans les départements d'Île de France. Il sera à Asnières ce mardi 28 à 19h30 et puis dans le Val de Marne...


Les socialistes existent. J'en ai vu une.

Ce vendredi matin, c'est à nouveau l'UMP qui avait monopolisé l'ensemble des antennes. Au hasard de mon zappeur, alors que je commençais à saturer, je suis tombé sur Martine Aubry au Micro de Bourdin sur RMC et BFMTV. J'ai eu du pot. J'ai alors entendu une femme faisant des propositions. J'ai entendu une responsable refuser de rentrer dans les querelles de personnes dont les médias se repaissent pour se cantonner à l'essentiel. J'ai eu plaisir à entendre une femme politique soucieuse de parler des Français et de leurs difficultés. L'avez-vous entendue vous ? J'en doute. Aucune autre chaîne, aucune autre radio n'a repris ses propos.


Pendant ce temps...

 Pendant ce temps, il n'était question que de Rachida Dati et de sa campagne européenne. Et quelle campagne ! Elle est partout : à la télé, sur le net, un buzz énorme. Si un seul socialiste avait dit la moitié du quart du dixième de ce que Dati a dit, surtout si ce socialiste a le amlheur de s'appeler Ségolène Royal, je ne vous dis pas ce qu'on aurait pris.

Pendant ce temps on nous bassine avec la énième loi sécuritaire de notre président de l'intérieur.

Pendant ce temps on nous bassine avec le planplan pour l'emploi des jeunes qui au final n'est qu'une correction de ce qui a été supprimé initialement dans les budgets 2008 et 2009.


Ainsi va la campagne européenne, quand c'est les médias qui doivent nous en rendre compte.

Un conseil : ne ratez aucun meeting près de chez vous pour vous informer.


Je vous rappelle que si vous voulez savoir ce que propose le parti socialiste, vous pouvez vous rendre à Asnières ce 28 avril à 19h30 à l'école Fontaine.

Commenter cet article