Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Marie-Dominique encore dans l'erreur.

Nous entamons la dernière semaine du mois d'avril. La tribune de l'opposition signée de la main de Mme Aeschlimann dans Asnières Info de ce mois nous assénait : « il ne se passe désormais plus une semaine sans que la presse évoque des actes de violence sur notre territoire communal. » J'ai lu la presse tout au long du mois qui s'achève. Ou je lis mal, ou Notre-dame des Beaux Quartiers voit le mal partout, surtout s'il s'agit des Hauts d'Asnières où madame est venue la dernière fois quand déjà ???? Pour autant que je me souvienne, c'était à l'occasion d'un compte rendu de mandat.


Quand Sarkozy contredit Marie-Dominique

A en croire la même tribune, la montée de la délinquance, les phénomènes de bande, c'est la faute de la politique de la municipalité actuelle. Qu'on m'explique alors pourquoi c'est à Nice que le président de la République est allé sortir de son cerveau en ébullition une énième loi sur la sécurité ? Certainement pour pallier aux insuffisances du gaucho angélique et laxiste qui dirige cette charmante ville et qui a pour nom Estrosi !


Les limites de la politique sécuritaire de Sarko

Ce que nous avons vu et entendu à Nice n'est pas de nature à nous rassurer. Depuis 2002, Sarkozy et la majorité de droite qui président au destin de notre pays ont pondu pas moins de 17 lois. A chaque fait divers sa loi. Et voilà qu'on découvre que cela n'a servi à rien. Que partout la délinquance augmente. Que la criminalité est en hausse. Que les faits de violence explosent partout en France.

Disons-le de manière claire et décomplexée : en matière de sécurité, Sarkozy a échoué. 17 lois pour rien et il annonce une dix-huitième !

C'est n'importe quoi !

Nous voulons une politique cohérente, constante, patiente et persévérante. Il faut en finir avec la politique spectacle qui consiste à courir les larmes à l'œil derrière le fait divers pour pondre une loi et rester l'arme au pied quand vient le moment d'agir.


A Asnières, le maire réunit toutes les semaines tous ceux qui sont concernés par le sujet. Chaque situation est passée en revue et des solutions sont envisagées.

A Asnières le maire réclame les Unités Territoriales de Quartier. Nous attendons que l'opposition le soutienne dans cette demande.

A Asnières le maire va mettre en place le Contrat Local de Sécurité.

Voilà l'exemple d'une politique cohérente, constante, patiente et persévérante. Et vous en saurez davantage dans un tout prochain numéro du mensuel municipal.


La patinoire est calme

Cette politique porte déjà du fruit. Ces vacances de printemps, à part deux incidents mineurs, l'opération, pour sa dernière de la saison, s'est passée dans le calme. L'opposition gueulante qui nous appelait à stopper de toute urgence cette manifestation, pourrait reconnaître qu'elle s'est trompée à défaut de féliciter notre constance, notre patience et notre persévérance. L'opposition en panne d'imagination pourrait reconnaître là le bel effort des employés de la ville et des forces de l'ordre qui par leur ténacité ont réussi à éloigner les bandes nuisibles. L'opposition éloignée de la réalité du terrain, pourrait reconnaître là la bonne volonté de nos concitoyens, louer leur capacité à juguler ensemble ce qui entrave leur envie de vivre ensemble dans la joie et la convivialité. L'opposition se tait et se terre. Sans doute morte de honte.


Encore un plan pour les jeunes

En Sarkozie, il y voit de l'emploi des jeunes comme de la politique sécuritaire : des lois qui se succèdent avec tout plein de grands mots pour les accompagner et rien à la fin. On vient de nous remettre au goût du jours des mesures dont on nous fait croire qu'elles sont innovantes alors qu'on les avait précédemment supprimées pour de basses raisons d'économie. Toujours la même incohérence, la même inconstance, la même imprévoyance.


Besson des bois

Un qui ne craint pas pour son boulot, c'est Monsieur Besson. Dans les bois de Calais, Eric essaie de se faire un nom. Vous vous rappelez de lui ? Celui dont Ségolène se demandait qui le connaissait ! Et bien le monsieur essaie de prendre sa revanche. Après avoir trahi son camp et ses écrits pour exister, le voilà qui revêt les habits usés de Brice Hortefeux pour faire la chasse aux clandestins avec les armes de Sarlozy : tout plein de caméras autour plus un peu de larme compassionnelle. Besson va réussir à nous faire regretter Hortefeux ! Bigre !


Et le reste...

Un autre qui a à cœur de garde son job, c'est le roquet du roi, j'ai nommé Frédéric Lefebvre. Ce type va devenir à lui tout seul un vaste objet d'étude pour des chercheurs de toute nature. Mais j'avertis d'ores et déjà ceux qui voudraient se pencher sur le fonctionnement de son cerveau. Il n'y a aucun mystère caché dans cette machinerie très simple. Il y a chez lui ce qu'a déjà décrit un certain Pavlov il y a très longtemps. Présentez-lui une photo de Ségolène, il aboie. Présentez-lui celle de Sarko, il jappe. Sortez-le de cette double configuration, il bafouille, bredouille et s'embrouille.

Prenez-le sur le cas Dati par exemple, dans la désormais fameuse prestation de celle-ci sur l'énergie en Europe. L'inénarrable porte flingue du sarkozisme agonisant commence par réclamer le droit de se tromper avant de mordre à tour de crocs pour défendre la brillante (forcément) prestation de la piètre ministre et triste candidate.

Mais ce n'est encore rien. Ce type a traité de tract le journal Libération. Ce que n'est évidemment pas Le Figaro où Mougeotte et ses mousquetaires de la brosse à reluire tressent à longueur de colonnes des lauriers au Seigneur des Bas Sondages.

Ah Dati ! Pauvre Rachida! Il faut dire que c'est tout de même à un raout organisé par les jeunes populaires que sa gaffe est survenue. L'explication définitive qu'on nous a livrée est celle-ci, tenez-vous bien : il s'agit d'une parodie du célèbre jeu deTF1 qui veut gagner des millions... Une question se pose pour l'avenir de ce pays à supposer que celui-ci puisse un jour être confié à ces jouvenceaux, dans l'hypothèse bien entendu qu'ils soient enfin devenus adultes.  Pourquoi ne peuvent-ils donc rien prendre au sérieux ? Ils veulent tellement faire popu, djeuns, branchés... Ils boivent quand on s'apprête à interdire l'alcool aux mineurs et les voilà qui jouent à qui veut gagner des millions sur des questions européennes quand tout le monde est sur la paille et que beaucoup, y compris parmi les électeurs de droite, reprochent à l'Europe la situation économique actuelle. Ils ont ce sens de l'à propos ! Toujours dans le coup nos jeunes pop ! Vous en connaissez, vous, des jeunes qui regardent qui veut gagner des millions, à part ceux de l'UMP ?


Ainsi va notre ville dans la France sarkozienne : quand tout va mal rien de tel qu'un long couplet sur la sécurité agrémenté d'un joli refrain sur l'immigration avant de filer en pays étranger pour une tournée promotionnelle...


A la semaine prochaine pour une prochaine revue.

D'ici là, n'oubliez pas :

28 avril à 19h30 à l'école Fontaine : c'est Harlem Désir qui vient parler d'Europe de manière adulte et responsable bien sûr.

Vendredi 1er mai : c'est la fête du travail. N'oubliez  pas d'aller manifester en solidarité avec ceux qui ne sont plus à la fête, ceux qui ont perdu leur travail ou qui sont en passe de pointer au chômage. Si nous laissons le gouvernement s'en occuper, on peut craindre le pire...

Commenter cet article

benaek 09/05/2009 15:29

benaek 06/05/2009 14:33

pourtant mes propos son claire Pourquoi un second commissarait alors? que vous avez demande si tout va bien comme vous le confirme, alors allez voir les parents du jeunes qui est décedé ? mais sa je doute que que vous aurez lz courage de dire a ses parents que tu va bien??????????,

GOMEZ FELICIANO 07/05/2009 13:08


Entre tout va bien et ça va mieux il y une différence. mais je vous laisse le temps de l'appréhender.
Un deuxième commissariat? une annexe du commissariat existant dans le Nord? une unité territoriale de quartier? Nous avons fait toutes les propositions possible et imaginables et nous attendons
toujours la réponse du gouvernement. Et vous et moi savons que nous en avons besoin pour consolider les acquis ce que nous avons gagnés sur le terrain et que tout peut être remis en cause du jour
au lendemain.
La police est un domaine régalien. Que fait donc Sarkozy, Alliot-Marie ? Ils sont au pouvoir depuis 7 ans. Vous n'allez pas continuer éternellement à dire que c'est la faute de la gauche! Ce n'est
pas nous qui avons supprimé l'annexe de la Police dans le quartien Nord§


benaek 30/04/2009 22:36

Alors pourquoi demande un second commissariat dans les Hts Asnieres?fevrier 8 jours cumuler d bagarre entre les jeuns de Frec et LuthMars 7  jours cumler pour les meme chose ( video a l appuis)vehicule incendiéavril agression du proviseur de Renoir et bagarre au college Malreauvous voulez que je continu? et pour vous tout va bien????

GOMEZ FELICIANO 03/05/2009 21:08


A en croire votre décompte, n'importe quel esprit avisé noterait une décrue persistante des faits de violence dans notre ville. ce qui pour le même esprit conduirait à conclure qu'il y a un travail
qui commence à payer. Mais il y ceux qui veulent vooir ce qui se fai de bien et ils sont de plus en plus nombreux à Asniéres et ceux qui se désolent de ce que les choses se passent bien. Fort
heureusement leur nombre est en constante dimunition.