Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Sus aux encagoulés

Vous connaissez la nouvelle obsession de nos sécuritaires dirigeants. Plus de manif avec cagoule. Il est vrai que depuis le big bazar organisé par les anars à Strasbourg, ça craint. Dès lors, le simple fait d'aller manifester encagoulé est un délit. Le président l'a décidé. Le parlement va le voter. La ministre va décréter. Quand il s'agit de sécurité, il faut dire que ça va très vite en Sarkozie... Voir...


Morts aux ouvriers...

Un exemple de célérité. Les ouvriers de Continental qui ont saccagé la préfecture après l'annonce par le tribunal de la confirmation du plan (anti)social qui frappe leur entreprise... Ils sont convoqués devant la justice. Je me dis que eux, ils auraient dû mettre une cagoule.


...pourvu qu'ils ne soient pas corses.

Prenons un autre exemple. Cela se passe sur une île où le port de la cagoule est une coutume. Récemment en Corse, ce sont plusieurs dizaines de flics qui ont été blessés lors d'une manif. J'entends encore notre vaillante ministre de l'intérieur promettre une justice rapide et sans faille. Droite et raide comme à son habitude, le port du manche à balai devait être interdit, elle affirmait que de nombreuses vidéos existent et devraient permettre d'appréhender les casseurs de poulets. Nous attendons toujours les premières interpellations. En Corse ils devraient donc abandonner le port de la cagoule. Pourquoi en effet risquer de se faire arrêter rien qu'en portant une cagoule alors qu'on peut cabosser les forces de l'ordre le visage découvert devant les caméras sans être inquiété ?


Les masques sont-ils des cagoules ?

Je ne sais pas si Sarko et sa fidèle MAM ont remarqué tous ces gens qui manifestent dans nos aéroports avec des masques sous prétexte qu'il y a un virus qui se ballade. Ils croient ces gauchos venus d'Amérique latine, dûment catéchisés et chapitrés par Castro, Chavez et le sous commandant Marcos réunis, ils croient peut-être que nous sommes dupes ?

Nous savons ce qu'ils cachent sous leur masque.

Nous voyons leur rire narquois et leur morgue raillant la politique limitée de notre super président  pour combattre la crise.

Nous voyons bien par le mouvement de leur mâchoire qu'il y en a même qui disent casse-toi pauvre con.


Toi aussi fous ta cagoule !

Mais voilà, il y a un problème. Mme Bachelot a dit qu'il y a effectivement un virus qui est arrivé jusqu'en France. Alors en attendant que le virus soit vaincu toi aussi fous ta cagoule.

Fous ta cagoule et va te marrer sous les fenêtres de l'Elysée.

Fous ta cagoule et crie avec moi : casse-toi pauvre con.

Fous ta cagoule et prends rendez-vous avec ton patron. Avant qu'il ne se rende compte de ce qui lui arrive, tu as déjà verrouillé son bureau à double tour.

Fous ta cagoule et va te pointer devant le pôle emploi le plus proche de chez toi. Là demande la liste des 200 mille nouveaux chômeurs depuis janvier. Et commence à lire leurs noms, pour qu'ils ne sombrent pas dans les oubliettes des gouffres creusés par les milliards d'exonération fiscale à destination des plus favorisés.

Fous ta cagoule et va à la Société Générale. Demande Bouton ou Kerviel et tend leur la sébille. Qui sait. Ils ont peut-être encore un cœur qui palpite.

Fous ta cagoule et cours à la FNAC, au Printemps ou au Conforama le plus proche. Il y a certainement là un employé qui va être licencié avec 1899 autres pour Pinault puisse distribuer 400 millions d'euros à ses actionnaires.

Fous ta cagoule et va courir les plages de Calais. Là-bas, un sans-papier a besoin de toi pour recharger son téléphone. Oui ! Au pays de Sarkozy, recharger un téléphone est devenu un acte héroïque, un fait d'arme, une prouesse de résistance !!!


Mais qui a envie de mettre une cagoule pour aller manifester ?

Je pense que les seuls à devoir porter la cagoule sont ceux qui nous ont laissé Sarkozy sur les bras. Oui si tu as voté Sarkozy il y a deux ans, si tu t'apprêtes à revoter UMP aux prochaines européennes alors fous ta cagoule pour cacher ta honte.


Quant à nous autres, c'est à visage découvert, que nous entendons affronter la bête surexcitée qui a décidé de nous mettre à genou devant ses potes argentés.

Par centaines de milliers, dans les rues ce 1er mai, sans masque ni cagoule le peuple s'est levé pour dire assez ! Et si ça ne suffit pas on recommencera. Toujours à visage découvert. Jusqu'à ce que la bête baisse les yeux, rentre sa queue et tourne casaque.

Commenter cet article