Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

J'aurais voulu prendre le temps de connaître davantage cet homme décédé vendredi dernier aux Courtilles. J'avais commencé à interroger ceux qui  le connaissaient. J'allais appeler mon amie G. qui a été la première sur les lieux de ce drame. J'aurais voulu que dans ces circonstances nous ayons un mot juste, une attitude digne, un hommage, en un mot le même respect que nous devons à tous ceux qui nous quittent... Avait-il des enfants ? De la famille ?

Vol de vautours en escadrille

Les vautours ne m'en auront pas laissé le temps. Ces rapaces que rien n'arrêtent n'auront pas tardé à planter leurs becs puants dans la dépouille du disparu. Leurs serres acérées ne l'auront pas épargné, lui non plus.

Voici donc un nouveau fait divers à mettre au débit de la municipalité d'Asnières. Comme s'il fallait un coupable à toute chose. Parce que toute culpabilité devra retomber nécessairement sur la municipalité. Puisque la municipalité n'est pas dans les mains qu'on voudrait, tout ce qui s'y passe de mal devrait être de sa faute!  Y compris le malheur quand il survient.


Des rumeurs folles alimentées par des blogs irresponsables.

Ce dimanche matin, au marché des Quatre Routes, quand cinq, dix, quinze personnes se succèdent et vous content la même histoire invraisemblable, qui d'un homme tué et jeté à la poubelle, qui d'une fille égorgée et jetée aux ordures, vous vous dites qu'il y en a décidément qui ne respectent rien, qui n'ont peur de rien, que rien n'arrête.

Alors quand quelqu'un m'a envoyé l'article du blog de Marie-Dominique A. sur cette mort tragique, j'ai compris. L'irresponsabilité n'a pas de limite.

A vous qui avez lu l'article j'apprends que : on connaît l'identité du disparu. On sait dans quelle circonstance sa mort a dû survenir. On attend d'en savoir plus sur les causes exactes. Mis à part quelques oiseaux de mauvais augure et quelques hyènes hurlantes, les habitants n'ont aucune raison de s'inquiéter.

Quand Marie-Dominique écrit sur son blog que « les habitants essaient de comprendre ce qui s'est passé... sans vraiment pouvoir se rassurer », elle ment.

Quand elle dit que plusieurs hypothèses circulent, elle ment également et contribue à alimenter une peur qui n'a pas lieu d'être.

Mais peut-être est-ce le but recherché ?


Quant à moi, ma pensée va à ceux qui l'ont connu et aimé. Ils devront soigner la peine de sa disparition et surmonter l'image douloureuse de la tragique circonstance qui l'a vu s'en aller.

Je suis de tout cœur avec vous.

Commenter cet article