Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Ce qui est bon avec sarko, c'est qu'on a beau lui taper dessus, il ne s'enfonce jamais que pour ressortir d'un autre côté, comme ces jeux de notre enfance où nous nous fatiguions à taper sur des taupes qui aussitôt ressortent par un autre trou. Ainsi en est-il de l'ami des riches et des très riches.


Quand le président hésite à se rendre au stade

Dimanche dernier, je m'étonnais que notre cher président soit porté disparu pour la cause de la mémoire de l'abolition de l'esclavage. J'ignorais que la veille, les Bretons ont failli ne pas être honorés de sa présence au Stade de France lors de la Finale de la coupe de France.

On me dit qu'il a fallu force insistance des ses proches et de ses communicants pour que le Prince de Neuilly daigne sortir de son week-end pour pointer son nez au stade. Ainsi donc, ce qu'écrivit Yasmina Réza était vrai. Sarko n'a pas les bretons à la bonne. Venu  légèrement en retard il n'est pas descendu sur la pelouse verte serrer les paluches des joueurs de Guingamp et Renne qui s'apprêtaient à en découdre. Ordre avait été aussi donné de ne pas montrer le président sur les écrans géants du stade. Notre mordu de la caméra, se serait-il résolu à on ne sait quelle ascèse médiatique ? Le match fini, le voilà aussitôt parti. Sarko fuyant les caméras qui l'attendaient au vestiaire pour faire des images aussi mémorables que celles d'un Chirac super-sympa ? Il y a un truc qui cloche.

En vérité, il a eu peur de se faire siffler en descendant dans l'arène et notre homme fort de la Nation n'est pas du genre bravache. En tout cas il a cessé de l'être depuis un certain passage au Guilvinec ;  tiens, déjà la Bretagne ! Quand il osa défier là-bas un brave pêcheur, on s'en souvient tous, « descends, si tu peux » lui avait-il intimé, l'autre lui répondit qu'il vaudrait mieux pour sa santé de président qu'il n'en fasse rien. Ah, ces bretons !!! Cette fois ce sont eux qui ont demandé au président de descendre des gradins. Il n'a pas osé. Qui a dit que la France n'est pas dans des mains courageuses ?

Si nous ne voulons plus voir Sarko, nous savons ce qu'il nous reste à faire : peupler toute la France de Bretons !!! Ils ont des chapeaux ronds, vive les Bretons !


Bretons et Nègres, même combat !

En poursuivant mon enquête j'ai appris aussi que l'excuse officielle de notre Président du Monde Entier, pour se défiler au stade de France, était la fatigue. Monsieur avait été en effet faire campagne commune avec Angéla Merkel en Allemagne pour les Européennes. Il faut vraiment que la mère Angela soit désespérée. Mais passons. Arguant de cette fatigue, Monsieur s'était retiré pour prendre du repos. Et c'est donc vers ce repos qu'il s'en était retourné aussitôt fini le match des Bretons. Où se reposait-il me demanderez-vous ? Au Cap Nègre chez Belle-maman.

C'est là qu'il était le lendemain dimanche 10 mai quand la France entière le cherchait pour commémorer l'abolition de l'esclavage. Il était au Cap Nègre ! On ne peut pas dire que notre Guide de la Nation n'ait pas de l'humour ! Ça c'est son côté Napoléon. Il est trop tard pour rétablir l'esclavage. Alors on s'offre un petit humour bien cynique comme il faut : on va se prélasser au Cap Nègre.

Je ne voudrais pas faire l'instruction du Maître de l'Elysée devenu Seigneur des Rochers du Var. Mais ce Cap et sa crique sont connus dans notre Histoire de France pour être le lieu de débarquement des commandos d'Afrique en 44 sonnant le début de la libération de la Provence. J'espère que ce 10 mai, lézardant aux alentours, notre président bien aimé a eu une pensée émue pour tous ces héros parmi lesquels beaucoup de Nègres.


Juste une question : des Nègres et des Bretons, lesquels Sarkozy déteste le plus ?

Commenter cet article