Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Il existe un jeu électronique que j'affectionne. C'est le jeu de la taupe. Des trous et une taupe qui essaie d'en sortir. Le but est de l'en empêcher en lui tapant dessus chaque fois qu'il sort la tête. Pas très passionnant sauf à remplacer la taupe par la tête du président de la République.

Tenez ! Voici ce qu'a donné ces dernières semaines ce jeu de la taupe à tête présidentielle.


Le trou de Versailles et pan !

En grand apparat voici notre monarque discourant à grand renfort de platitudes devant le congrès à Versailles. Mais au palais du Roi Soleil, l'étoile de notre petit roi a piteusement pâli. Pan sur la tête. L'effort désespéré de la presse amie et des commentateurs à grands coups de brosse à reluire n'y a rien fait. Notre taupe-président doit chercher un autre trou pour sortir la tête.


Le trou du remaniement ministériel et pan !

On alla dénicher, pour son nom, et aussi un peu pour son talent il faut l'avouer, Frédéric Mitterrand. La grande affaire. La seule de ce gouvernement où l'on osa confier, en plein marasme économique, les clés du ministère de l'industrie à Estrosi, maire de Nice, surnommé dans le microcosme « Bac-Moins-Cinq » en référence à son parcours scolaire, ou encore « Motodidacte » en référence à sa carrière de compétiteur motocycliste. Sûr que notre industrie s'apprête à faire des progrès décisifs. Le remaniement était donc promis à un flop certain. Et c'était en bonne voie. Une fois que les média ont essayé en vain de nous vendre le Mitterrand comme produit d'ouverture à gauche, une fois que les analystes habituels ont vainement essayé de nous le refourguer comme un gouvernement de combat pour les régionales, ils se sont tous rendu à l'évidence : il n'y a pas de quoi mousser un verre d'eau. Sauf à dénoncer la grande improvisation de ce qui devait être la geste politique du mi-mandat.


Un tunnel nommé Nouvel Obs.

Pan sur la tête donc. Vite un autre trou. Mais lequel ? Tous les yeux étaient braqués de l'autre côté de l'Atlantique vers le trou béant laissé par Michael Jackson. Plus personne ne s'intéresse à notre Top'Président. Et là le coup de génie ! Il se paye huit pages dans le Nouvel Observateur daté du 2 au 8 juillet. Et là je me suis dit : « il faut s'incliner. La taupe s'est échappée. On ne la rattrapera pas. »


Une profanation en règle !

Le Nouvel Obs ! Le journal de Jean Daniel ! L'organe historique de la gauche morale ! La Bible de la gauche de culture et de science ! La conscience de la justice et du progrès ! L'âme de la sociale-démocratie à la Française ! Ce temple sacré a été profané avec le consentement de ses hiérarques ! Olivennes et son rédacteur y ont introduit le Veau d'or paré de ses atours de breloques siglées Ray Ban, Patex et autre Rolex ! Le bling bling a franchi le seuil du Saint des Saints de la gauche.

Sarkozy nous a vaincus. Sarkozy a gagné. Il, peut pavoiser devant les députés de la majorité, réduits à de simples figurants d'un scénario qui leur échappe : « au pire, avec moi vous en avez pour 7ans et demi ! » leur a-t-il affirmé ! Vous êtes trop bon Sire !


Sarkozy est grand ! Denis Olivennes est son prophète.

J'ai sélectionné pour toi, ami de « Le Marteau et le Clou », quelques saillies percutantes directement sorties de la pensée profonde de notre Grand Président, complaisamment distillées dans le Nouvel Obs. Car aucune parole venue du Nouvel Obs ne peut ne pas émaner d'une pensée profonde.

Notre président l'affirme : Il a changé. « Encore !?!? » me direz-vous. « L'exercice du pouvoir, dit-il devant un Olivennes sous le charme, oblige à réfléchir et à changer » Oui. Il a encore changé. Il change tout le temps. A ce point, ce n'est plus l'omniprésident, c'est l'omnimutant, c'est Allien ! Plus calme, plus serein... 

Il regrette quelques emportements ici ou là, des erreurs de début de mandat dont il dit ne pas être fier. Le Fouquets, le Yacht de Bolloré et tout ça c'est fini. Et nous sommes priés de gober cela, sommés d'oublier les autres changements plus malheureux survenus chez Notre Président Génétiquement Modifié. Celui du président du pouvoir d'achat devenu celui des caisses vides ; le chantre du travailler plus pour gagner plus devenu faiseur du chômage. Il n'est pas le président du bouclier fiscal pour les riches, mais le pourfendeur des patrons voyous, refondateur universel du capitalisme ! Sarkozy est grand, Olivennes est son prophète, et le Nouvels Obs son coran.

Il peut donc affirmer devant le directeur du Nouvel Obs et son rédac chef en adoration sans risque d'être contredit: « Je ne me suis jamais montré parjure à mes engagements, je resterai fidèle à ceux-ci. » ? Pourquoi alors, ne lui ont-ils pas sorti le numéro daté du 12 au 18 février 2009 du même Nouvel Obs où sur sept pages, avec sondage à l'appui, les journalistes démontent le mécanisme de la machine-à-promesses-non-tenues sarkozienne ? En une de ce fameux numéro 2310, à côté d'un portrait plus inquiétant que jamais d'un Sarko aux yeux hagards, on pouvait lire cette angoissante question : Où il nous embarque ? et plus bas : Pourquoi les Français n'ont plus confiance ?

Mais c'était la belle époque, celle où Nouvel Obs n'était pas l'abréviation de Nouvel Obséquieux. Maintenant on nous y sert la parole sarkozienne sans distance ni retenue. Et nous devrions tous répondre : amen alléluia.


Florilège

  • « J'écoute, j'apprends, peut-être même je progresse »

Ste Princesse de Clèves, priez pour nous ! Amen Alléluia !

  • « Lorqu'on est président de la République, on n'a jamais raison d'être agressif. J'y pense sans cesse. »

Tous les pauvres cons, et autres pêcheurs du Guilvinec, cassez-vous et priez pour nous ! Amen Alléluia !

  • « Je fais de la politique depuis trente cinq ans, je n'ai jamais été associé à un scandale quel qu'il soit, et pourtant on a enquêté sur moi sous tous les angles. Cela devrait vous rassurer d'avoir un président pointilleux sur les questions d'honnêteté. »

Saints aménageurs de l'Île de la Jatte, Saint Philippe Courroye, priez pour nous ! Amen Alléluia !

  • C'est « la fin du fait de prince.... Je ne pourrai plus nommer aujourd'hui, comme l'avait fait François Mitterrand, mon directeur de cabinet à la tête d'EDF »

Saint François Pérol, pour ne citer que lui (ex secrétaire général de l'Elysée propulsé à la tête de la Caisse d'Epargne Banque Populaire) priez pour nous ! Amen Alléluia !

  • « Jamais il ne faut se raidir, jamais il ne faut se bunkériser, jamais il ne faut détester. »

Chirac, Villepin, Copé (pour ne citer que les amis) priez pour nous ! Amen Alléluia !


Jouez de la cymbale et sonnez du cor. Faites résonner la trompette aux confins de l'Hexagone. Sortez la lyre et la cithare. Le nouveau Sarko est arrivé. Empoignez vos encensoirs. Inclinez-vous ! Prosternez-vous ! Dans son tout Nouvel O(b)stensoir, il est à la parade, que dis-je ! Voici la procession, l'immense cortège de ceux qui ont succombé à la magie de cette présidence incolore, inodore, polymorphe et sans saveur, prête à s'adapter à n'importe quel auditoire.

Quant à moi, antisarkoziste primaire, vous pouvez compter sur moi. No passarà !

Par quelque trou qu'il passe la tête, je frapperai sur le Top'Président.

Je suis le marteau, il est le clou. Dussé-je attraper des ampoules, je ne m'arrêterai pas de frapper.


Commenter cet article