Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

L'écume des râleurs...

Les esprits chagrins ne manqueront pas d’attaquer bille en tête : « à peine rentrés, ces fainéants de fonctionnaires se mettent déjà en grève pour aller battre le pavé ». Ceux qui trouvent toujours agrément à toutes les entreprises sarkozistes fustigeront cette grève nocive pour l’économie et pour l’avenir de nos retraites.  Les contempteurs du service public et du droit syndical se posteront devant micros et caméras pour dénoncer une fois de plus l’immobilisme des syndicats. Nos grands reporters  s'aventureront en terrains très hostiles  et sillonneront nos quais de gare pour nous dénicher l'éternel-voyageur-otage d’une grève injustifiée.

Cette écume de râleurs mettra peut-être du baume au cœur de notre cher président plus petit que jamais dans ses souliers à talon compensé.

 

... et l'espérance d'un peuple

Mais rien ne fera oublier ceci : selon un sondage,  sept Français sur dix approuvent ce mouvement social contre le projet de réforme des retraites du gouvernement; plus de six sur dix, selon un autre sondage, invitent le gouvernement à négocier et à modifier son projet.

La preuve est faite que l’information a vaincu la propagande orchestrée par le gouvernement. La preuve est faite que la vérité des enjeux a frayé son chemin à travers les subterfuges d’un gouvernement dont la réforme ne règle rien si ce n’est protéger un peu plus les possédants pour accabler davantage ceux qui s’en sortent difficilement et cela pour les beaux yeux des agence de notation.


Oui cette rentrée est une bonne rentrée.

Où l’on s’émerveille de voir les Français debout pour ne rien compromettre de leur avenir, pour ne rien céder aux illusions, pour ne rien laisser faire qui accroisse les inégalités et les injustices dans notre pays.

Tous ceux qui pensent au bien commun se mobiliseront ce mardi 7 septembre contre la réforme des retraites. Ceux qui ne le peuvent, s’uniront de cœur et d’esprit avec les manifestants.

Il ne reste plus qu’à espérer que ce gouvernement, qui a depuis longtemps déserté les sommets de l’intelligence (s’il les a jamais atteints) pour les vallées obscures de l’habileté et de la malice, retrouvera ses esprits et entendra la volonté populaire.

Oui j'ai envie de crier "bonne rentrée à tous", car il me semble que cette fois il ne s'agit pas que d'une simple formule. Cette rentrée est vraiment bonne et lourde de promesses. Sarko ne va pas aimer. Tant mieux. J'adore quand il déteste.

Commenter cet article

Jean Paul Gautier 08/10/2010 17:19



Va bosser au lieu de faire la grève