Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Dans le brouhaha de la rumeur vaudevillesque en provenance de l’Elysée, on nous a appris que pour présider au destin de France télévision, l’intelligence lumineuse, forcément, de notre Eveillé de l’Elysée, a élu M. Franck Bompard, ci-devant directeur de la radio Europe 1.

Bompard Président

Si l’information se confirme, que devra une telle nomination au talent dont ce jeune-homme n’est paraît-il pas dépourvu ? Comment fera-t-on pour nous faire oublier que le nouvel élu du Prince a ouvert complaisamment son antenne aux minauderies de la première dame quand elle fut envoyée pour « insignifier » une rumeur à laquelle aucun esprit normal n’a jamais accordé ni sens ni intérêt ? A combien d’esprit critique aura-t-il échappé que ce média respectable est une sorte de radio officielle de la Sarkozie communicante ?

De Carolis résistant!

Tout ceci aura fait passer inaperçu le dernier acte de résistance de M. de Carolis (Carolis résistant… le sarkozisme est une magie), qui vient de faire suspendre par son conseil d’administration, la privatisation en cours de la régie publicitaire de son entreprise publique. Et cela contre l’avis des représentants de l’Etat au CA ! Ce pactole de plusieurs centaines de millions d’euros était promis à M. Courbit ancien patron d’Endémol, la boîte à produire de la télé merdique. Ce convive millionnaire du Fouquets au fameux soir de victoire sarkoziste, devait à son tour toucher les dividendes de son soutien au Maître de Neuilly. Conseillé par Alain Minc, le même qui conseilla au président de supprimer la pub de la télé, notre homme n’attendait plus que le jackpot. Mais voici que des députés, soucieux des comptes publics se mettent à se demander comment financer la fin totale de la pub sur la télé publique. 

les convives du Fouquets

mincQuand celui qui conseille au président de supprimer la pub à la télé est aussi actionnaire et conseiller de celui qui veut racheter la régie publicitaire de la télé, ne suis-je pas en droit de me poser cette question : la pub a-t-elle été supprimée pour le bien de la télévision publique ou pour les poches des amis du président ?

Stéphane Courbit n’a pourtant pas à se plaindre. Il vient d’être royalement servi par les potes du président à l’assemblée. Une loi récente votée par nos député autorisent désormais les paris en ligne et devinez quoi ? M. Courbit a une grosse société de pari en ligne qui se fera fort de vous faire les poches en toute légalité et à l’occasion de croquer les petits téméraires qui viendront se risquer sur ce juteux marché de plusieurs milliards où l’on fabriquera désormais en série des endettés et des ruinés. Bon appétit messieurs du Fouquets !

Commenter cet article