Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

A ce qu’il paraît, elles seraient quelques centaines de femmes à travers la France à arborer le voile intégral. Le phénomène est-il en extension au point de susciter l’inquiétude pour les fondements de la République ? 

La stratégie de stigmatisation comme option de reconquête électorale

Dès le lendemain de la débâcle électorale du camp présidentiel, on entendit qu’il faillait de toute urgence légiférer pour retirer de nos rues et de nos bâtiments publics cette horreur que l’on décréta attentatoire aux valeurs de la République et bien en entendu contraire à la dignité de la femme. Forcément, s’il s’agit des valeurs et de la femme…

Mais mon petit doigt me dit que ni la République et ses valeurs, pas davantage la femme et sa dignité n’ont grand-chose à voir avec cette urgence législative. Si c’était le cas, le président et ses députés auraient écouté le conseil d’Etat qui a mis en garde contre une interdiction générale qui pour le coup contreviendrait aux dispositions constitutionnelles et partant aux valeurs de notre République.

Mais la Sarkozie tout à son travail sur les fondamentaux ne veut rien laisser à droite qui puisse profiter au Front National. Même si son calamiteux débat sur l’identité national qui tourna au procès en sorcellerie de l’Islam a fait la preuve que la stratégie de la stigmatisation n’est pas la meilleure pour vaincre le Front dans les urnes.

Il va donc y avoir une loi interdisant la burqa.Comment cette loi sera-t-elle accueillie et appliquée?

Les musulmanes républicaines

Nul doute, que les musulmanes républicaines qui la portent, et elles sont nombreuses, l’abandonneront par amour pour la République quand bien même elles auraient voulu concilier cet amour-ci et leur attachement à ce qu’elles pensent, à tort disent certains, être la meilleure pratique de leur religion. Elles feront, je n’en doute pas, le choix de la République.

Les prisonnières involontaires de leur voile

Quant aux autres, celles qui n’ont jamais eu le choix, celles qui se sont vu imposer cet habit, celles pour qui ce revêtement est une prison, elles savent déjà que leurs geôliers trouveront une autre prison pour les enfermer. Elles se désolent déjà de devoir troquer leur textile contre les quatre murs de leur domicile d’où elles ne sortiraient désormais que très rarement. Leur République et ses lois ne leurs seront d'aucun secours.

les fondamentalistes idéologues

D’autres enfin se réjouissent déjà de cette nouvelle sottise gouvernementale. Elles ont  fait de leur voile l’étendard d’un combat idéologique à la foi religieuse, morale et politique contre l’Occident et ses valeurs. Celles-là, aucune loi, aucune amende, aucun contrôle policier, rien, jamais ne les dissuadera de porter leur niqab car le martyr est au bout de leurs tracasseries.

Hortefeux fait du zèle avant la loi

Voyez cette pauvresse contrôlée au volant de sa voiture. Amendée pour ne pas conduire dans un état apte à lui permettre de manœuvrer sans entrave en toute circonstance.  Il paraît que son voile réduit son champ visuel. Les policiers qui ont fait cette trouvaille sont à décorer et tout de suite. Puisque ce qui n’aurait dû rester qu’un gag provincial est devenu une affaire d’Etat où il est question de retirer la nationalité française au mari polygame de la contrevenante. Depuis, avec son keffieh sur la tête, notre sérial tombeur a tout loisir de nous instruire sur la nuance entre être polygamie et avoir de nombreuses maîtresses qui ont chaque fois la même mauvaise idées de faire des enfants au même homme.

Ce type est un salaud qui ne mérite pas une seule seconde de notre attention. Et on a beau être militant de la cause des femmes comme moi, on peut ne pas verser de larmes sur le sort des femmes qui sont entrées dans cette relation ubuesque. L’irresponsabilité qui les a conduites à mettre au monde des enfants dans de telles circonstances est coupable. Et au lieu de faire tout un tintouin sur le sort de ce monsieur et de ses esclaves consentantes, on ferait mieux dans le discrétion mais dans l’efficacité de se soucier du sort des douze mômes de ce salopard.

le désarroi des musulamns de france

Que dire de tous ceux de nos compatriotes qui, sans jamais rien eu à voir avec la burqa, ni la polygamie,  ne se sentiront pas moins lésés, car à nouveau leur religion fait l’objet d’une polémique qu’ils n’ont pas choisie et où les enjeux inavoués se situent à des années lumières de leur préoccupation première : la conscience enfin partagée par tous et chacun que leur religion n’est pas un danger pour notre vivre ensemble.

Bonjour l'application de la loi

Souhaitons enfin bonne chance à tous nos policiers qui devront désormais aller verbaliser dans nos rues et nos cités. Ils se sont déjà fait une belle réputation à contrôler encore et encore les frangins. Je ne dis pas le succès et les applaudissements depuis les balcons quand ils devront soulever les voiles des frangines.

Mais il y mieux! Comment s’y prendront-ils quand ils croiseront avenue Montaigne ou Champs Elysées les riches princesses saoudiennes et émirati venues faire du shoping dans nos magasins de luxe. Bon courage camarades en uniforme !

Quand à Sarkozy et à ses amis, ils auront l’air bien malin quand un barbu enturbanné leur fera mordre la poussière après recours devant le conseil constitutionnel.

Commenter cet article