Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Une fois de plus, il va falloir descendre au fond de la benne à ordures pour en sortir le débat politique, le relever, le nettoyer pour lui redonner dignité. Puisque j'ai promis ne point me fatiguer à cette tâche, voici que j’enfile mes gants, pince mon nez, et plonge pour l'honneur du débat démocratique.

 

De quoi s’agit-il ?

De toute évidence les gens ne lisent pas beaucoup les affiches vertes et noires de monsieur, celles où il fustige le cumul des indemnités et des mandats du maire actuel de la ville d’Asnières. En tout cas s’ils le lisent, l’effet attendu semble se faire attendre. C’est pourquoi le sieur a choisi d’accompagner son affichage verdoyant de cette prose immonde dont lui seul a le secret. Ici on fait bon compte de la vérité, de l’honneur, de l’élégance. Une seule chose compte : dénigrer l’adversaire. On dit que les œuvres de nos mains sont à l’image de ce que nous sommes… Le tract de ce matin nous en dit tellement sur Aeschlimann

 

Mensonges et contre-vérités

Le tract affirme que Piétrasanta « avait promis de ne pas cumuler les mandats ». Il sait que ceci est faux mais il le balance quand même. Sébastien Piétrasanta a toujours dit qu’il votera au parlement la loi contre le cumul des mandats et se l’appliquera dès lors que la loi entrera en vigueur.

Piétrasanta a-t-il voté la loi contre le cumul des mandats ? Oui !

La loi est-elle entrée en vigueur ? Non !

Se l’appliquera-t-il quand elle entrera en vigueur ? Oui !

Les amis de monsieur Aeschlimann et l’UMP, son parti, ont voté contre la loi sur le non cumul des mandats. Mieux. Le parti de M. Aeschlimann promet d’abroger cette loi s’il revient au pouvoir.

Aeschlimann comptait sans doute sur le départ spontané de Sébastien Piétrasanta pour lui faciliter le retour à la mairie. Il n’y a rien de plus redoutable pour lui que de devoir affronter à nouveau celui qui l’a battu à toutes les élections depuis 6 ans. Ce tract immonde est la traduction tragi-comique de la trouille de celui qui redoute de se faire battre à nouveau. Et il le sera.

 

Vérité tronquée et mauvaise foi

Le tract titre en gros et en gras : "M. Piétrasanta , l’élu le mieux payé des Hauts de Seine". Il insiste plus loin : « Capital.fr nous apprend que M. Piétrasanta est l’élu des Hauts-de-Seine qui gagne le plus ». Voici une liste exhaustive des élus du département qui touchent exactement les mêmes indemnités que Piétrasanta, sans qu'on puisse dire qu'ils aient les même responsabilités que lui, ni la même assiduité à leur mandat d'élus. Ils ont en commun d’être tous de droite, dont le patron de l’UMP du 92, Roger Karoutchi qui a présidé à l’investiture de Manuel Aeschlimann. Ce surhomme, en plus de ses responsabilités à l’UMP, est sénateur, maire-adjoint de Villeneuve-la-Garenne et conseiller régional.

Et voici les autres : Balkany (dont le surplus d’indemnité est versé à son épouse), Devédjian (député et président du Conseil Général et avocat le reste du temps), Fromantin (Député et maire de Neuilly), Jacques Gautier (Sénateur et maire de Garches), Philippe Juvin (Député européen et maire de la Garenne Colombes), Jacques Kossowsky (Député et maire de Courbevoie), Hervé Marseille (Sénateur, Vice-Président du Conseil général et maire de Meudon), Thierry Solère (Député, conseiller municipal de Boulogne et vice-président du conseil Général).

En voilà du monde à qui Aeschlimann ferait bien de donner des leçons de non-cumul. Sébastien ne gagne pas un centime de plus que cette longue liste. Mieux, à l’inverse de bon nombre de ces élus, Sébastien n’a pas d’autre revenu issu d’une activité salariale ou autre. Ils sont nombreux parmi ces amis d’Aeschlimann à cumuler les indemnités avec des revenus d’activités diverses et variées.

Il est donc faux de laisser croire que Piétrasanta est l’élu le mieux payé des Hauts-de-Seine, ni celui qui cumule le plus de mandat. Les cumulards en tout genre se ramassent à la pelle parmi les amis de M. Aeschlimann.

 

Déshonneur et Inélégance

Les revenus des personnes publiques ne sont pas un secret. Mais l’usage poujadiste qu’Aeschlimann fait de cette publication est à vomir.

A aucun moment de la campagne de 2008, qui a vu notre victoire, nous n’avons jugé bon publier les indemnités de la famille Aeschlimann. Je ne le ferai pas davantage aujourd’hui.  Je me dois juste de rappeler encore une fois que monsieur était député, maire et maître de conférences ; sa femme était son adjointe bénéficiant illégalement d’une voiture de fonction de la ville avec chauffeur ; elle était aussi son assistante parlementaire en plus d’être conseillère régionale ; son beau-frère était employé à son cabinet comme conseiller.

Alors quand le monsieur ose crânement écrire en fin de son tract, en gros et en gras « pour le non-cumul des mandats, je vote Manuel Aeschlimann », on se tord de rire.

 

Ce dimanche n’aura pas donné l’occasion aux Asniérois d’en savoir davantage sur le projet d'Aeschlimann pour la ville d’Asnières. Mais on est de plus en plus  convaincu que rien n'a changé chez ce monsieur. Rien de rassurant pour les Asniérois.

Pour notre part, les documents successifs de nos bilans par secteur continuent de s’arracher. Après celui sur le bilan financier et économique de la ville au bout des 6 ans, notre document sur l’action en faveur des familles est un réel succès : 330 places nouvelles en crèches, 479 élèves en plus dans nos écoles, 25% d’enfants en plus fréquentant la cantine scolaire, augmentation de l’allocation municipale de garde d’enfants à domicile, gel des tarifs de la restauration scolaire…

Ce sont des chiffres. Ce sont des résultats. Ce sont des preuves que nous savons y faire.

Ils aboient. Asnières avance.

Commenter cet article

gucci replica 18/05/2015 07:58

I've been trying to find out a little more about this kind of stuff, thanks for sharing

replica watches uk 18/05/2015 07:58

Interesting info, do you know where I can find similar information?