Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Quand Maryam enchante la République

Elle est noire. Elle vit entre sarcelles et Villiers le Bel. Elle porte le foulard par conviction religieuse. Elle fait de l’athlétisme sans trop se prendre au sérieux. Elle vient de rafler trois médailles aux championnats d’Europe de Barcelone dont l’une en or sur le 200m. Et quand elle chante la Marseillaise, c’est en dansant.

Ceux qui opposent convictions religieuses et émancipations féminines, ceux qui font de l’islam une verrue pour la République peuvent aller voir ailleurs. Soumaré enlève son foulard pour courir et la remet après course. Maryam enlève son foulard pour chanter la Marseille avec autant de ferveur qu’elle entonnerait un hymne à son Dieu.

Maryam Soumaré n’est pas un symbole. Elle ne veut pas l’être. A nous qui les connaissons parce que nous les côtoyons au quotidien dans nos quartiers, à nous qui vivons dans ces quartiers, elle nous fait juste penser à toutes ces filles qui vivent dans un accord parfait leur corps, leur religion, leur passion, avec la république au cœur.

Ainsi sont-elles par milliers dans notre pays. Ainsi soit la République.

 

Quand Sarko déchante la République

Nos 18 médaillés sont convoqués (on dit invités) à l’Elysée pour que brille dans leur or, argent et bronze, le petit homme terne qui y végète.  

Je ne sais pas ce que leur dira le président. Mais qui se soucie encore de ce que dit le président. Pour nos athlètes triomphants, ce sera juste un mauvais moment à passer, pas plus pénible que les durs entraînements qui les ont menés au sommet de l’Europe.

L’équipe de France de foot avait donné l’occasion à tous les hérauts de la France Blanche de prophétiser sur leurs fantasmes d’un pays aux abois, malade des couleurs qui la composent, ces couleurs d’ailleurs qui menacent sa blanche candeur.

J’espère qu’à l’inverse, les amoureux de la France métissée ne vont pas emboucher leur vouvuozéla pour nous assourdir de leur ode au symbole d’une France Black Blanc Beur au regard de la moisson de médailles venu de Catalogne.

 

Une nouvelle discipline olympique: la chasse aux Roms

 

Quand ils sortiront de là, ils découvriront le nouveau sport national. Brice Hortefeux aura ouvert la chasse aux Roms, Manouches et autres Tziganes. Pendant qu’il leur chantera les merveilles de la France sportive et colorée, il réfléchira au moyen de déchoir de leur nationalité ceux qui venus d’ailleurs épouser la France, n’auront pas le bon goût de ressembler à cette nation pure et sans tâche, ceux qui n’amélioreraient pas leur race au contact de la sublime Hexagone.

 

Ainsi va la République. Celle qui déchante sous Sarkozy comme celle qu’enchante la joie contagieuse de Maryam, Christophe, Kafétien et tous les autres dont personne jamais ne citera le nom.

Commenter cet article