Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Sur son mur de Facebook, avant de s’en aller en villégiature,n(otre président aime décidément les vacances), le grand homme aurait écrit  à propos de son rejeton : « Il a pris une décision sage et courageuse ; je suis fier de lui ! » Voilà donc l’oracle que les prêtres et prophètes du Temple du Dieu Sarko doivent porter par toute la France.

 

Jean fils de Dieu s’est sacrifié.

Un Jésus à lui tout seul. Dommage qu’il ait coupé ses cheveux. En se laissant pousser la barbe il aurait fait un christ blondinet tout à fait dans l’air du temps. Mais par cette rhétorique christique, au moins sommes-nous désormais convaincu d’une chose : le fils était vraiment en mission pour le père ; le fils ne fait rien sans son père. Le fils n’est rien sans son père. Pire, le fils est son père.

Mais là s’arrête la comparaison avec le duo qui règne au paradis avec le Saint Esprit. Car en cette affaire de la Défense, ce qui a manqué au petit père de l’Elysée et à son fils en mal d’amour, c’est l’esprit justement. Une idiotie monstrueuse qui ne peut surgir que d’un cerveau nourri à la pure source de la médiocrité. Comment ont-ils pu seulement croire que cela était possible ? Comment ont-ils pu penser que personne n’y verrait rien à redire ?

Médiocre entreprise et piteuse reculade !

 

Il rêvait de Pont d’Arcole ; il se retrouve à Waterloo !

Et nous sommes priés d’y voir de la sagesse ! Nous sommes conviés à n’y voir que bravoure et courage !

Non le duc de la Défense n’a pas été défait. Il a renoncé.

Le peuple défait le prince par sa rébellion. Et on nous refuse, pauvres manants,  notre victoire pour en attribuer les mérites au vaincu ! Voilà l’antienne entonnée religieusement depuis jeudi par les prophètes du sarkozisme. La défaite est une victoire. Ils nous prennent pour des imbéciles où eux le sont-ils vraiment devenus pour de bon ?

Vous surprenez un voleur entrain de vous cambrioler. Vous le menacez. Il est en fuite et vous devez lui courir après pour le remercier d’avoir renoncer à commettre son forfait ? Dois-je remercier mon agresseur de ne m’avoir pas démoli parce que j’ai su le mettre KO ? Pourquoi devons-nous céder les mérites de notre victoire à celui que nous avons vaincu ? Le peuple a refusé le fait du prince. Sarkozy est défait. Nous avons triomphé du mal. Au peuple et à lui seul, le mérite et la gloire.

 

France (Sarko-) Télévision.

Un jour sur France 3, un autre sur France 2. Une fois pour nous convaincre de sa légitimité et de sa volonté d'aller jusqu’au bout. La fois d’après pour nous dire que finalement il va laisser tomber. Dans cette piteuse affaire France Télévision aura joué une fois de plus à la perfection son rôle de télévision d’Etat. Qu’est donc ce grand enfant pour qu’en l’espace d’une semaine l’antenne nationale soit devenue sa chose ?

A France 3 il a minutieusement construit la manière dont l’interview devait se dérouler. A France 2 il est venu réciter comme un automate des réponses consciencieusement bachotées. Des questions choisies ici, là des réponses apprises par cœur , dans une mise en scène très soignée; voilà la pièce en deux actes que nous a servie la télévision de nos impôts.

Ont-ils oublié  à France télévision que ce garçon a pris des cours de théâtre ? Ne savent-ils pas qu’ils jouent là les figurants dans un scénario préparé ailleurs ?

Et voici l’armée des prophètes nous vendant dès le lendemain la naissance d’un homme politique surdoué ? Le père a triomphé par la télé. Le Fils devait y arriver aussi. Les chats échaudés que nous sommes devraient rester sur leur garde.

Quant à l’enfant de la balle, il devrait retourné au théâtre, probablement son seul véritable don !

Commenter cet article

Jean-Edouard Leroy 25/10/2009 08:58


Mais arrêtez de taper sur ce pauvre président!
Il est déjà assez petit comme ça!
Quand aux accusations de népotisme sur l"affaire" Jean Sarkozy, devrais-je vous rappeler que Martine Aubry est la fille de Jacques Delors  (4 ans ministre des finances et 10 ans à la tête de
la commission européenne...)!
Et un dernier conseil: au vu du contenu de cette excellente chronique... Renommez la "le marteau et la faucille", ce sera plus réaliste...

Bonnes vacances!
JE.L 


GOMEZ FELICIANO 02/11/2009 16:34


Mon cher Jean Ecdouard, toi qui es un si gentil garçon, intelligent qui plus est, rien à voir avec le fils sarko, tu sauras en lisant la bio de Mme Aubry qu'à l'âge où le petit sarko peine à
obtenir un DEUG de droit, la petite Delors réussisait sonconcours d'entrer à l'ENA et qu'elle a été une brillante dirigenante dans le secteur privé en l'occurence chez Péchiney. Un expolit que je
conseille pas au petit Sarko zy, ce sera la fracture de cerveau assurée.
Quant à la faucille, entre nous... tu sais que tu exagères un peu beaucoup...