Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es. 

Si cet adage est vrai, M. Aeschlimann aura fort à faire pour prendre ses distances vis-à-vis de ses nouveaux amis. Car la romance qui se noue entre lui et certaines personnes sur facebook peut bien s'apparenter à des liaisons dangereuses. De quoi s'agit-il?

L'histoire commence par une liste citoyenne et indépendante qui se monterait pour les prochaines élections municipales à Asnières. Je pourrais vous en dire tellement sur les tenants et les aboutissants de cette liste. Mais je me contenterai de partager avec vous les mots par lesquels son chef de fil elle-même justifiait en décembre dernier sa démarche politiqueCapture-FB-nissa.JPG

Cette profession de foi politique se passe de commentaire. La ministre des droits des femmes est traitée de collabo (ici colla-beur), puisque que ses origines magrhébines devraient par principe lui interdire de travailler dans un gouvernement socialiste, suppot d'Israël, islamophobe et christianophobe parce que partisan du mariage pour tous. J'avoue par ailleurs ne pas savoir si la "Quenelle d'or"  en exergue de ses propos fait office du nom de sa liste. Mais plus personne n'ignore ce qu'elle signifie et sa référence à Dieudonné nous en dit long sur ses références. Et le métal de prix dont la quenelle est ici gratifiée en dit encore plus sur les idées qui la soutendent ici.

Toujours est-il que depuis peu, notre passionaria de la citoyenneté indépendante ou de l'indépendance citoyenne a apporté son soutien à la candidature de Manuel Aeschlimann.

Capture fb nissa 2

Comme on peut le constater dans le commentaire ci-dessus, Aeschlimann ne semble pas rejeter ce soutien. Il l'accueille. On se donne du "Chère Nissa" et on se tutoie entre gens de bonnes compagnies.

La suite des commentaires montre d'ailleurs une certaine proximité entre M. Aeschlimann et un certain "Harmageddoun Armagedon" qui lui donne du "tu " et du "Manu". Le commentaire d'un certain Benaek à la fin de cette capture d'écran laisse entendre que derrière le pseudo d'Harmaggedoun Armagedon se cache un certain Farid.Screenshot 2014-01-20-00-00-46

Mais peu importe son prénom ou son nom. Lui aussi vient d'apporter son soutien officiel via un communiqué sur Facebook à son ami "Manu".

Capture-fb-1.JPG

La réponse de "Manu" ne s'est pas fait attender. il remercie de la confiance qui lui est faite et sa "Chère Nissa" renchérit dans la perspective des exploits que notre trio magique accomplira dans les années à venir pour les Asniérois.

J'avoue ne pas comprendre grand-chose au projet politique de Harmageddoun. mais je vous laisse découvrir vous-mêmes un aperçu de la pensée du tout nouveau soutien de M; Aeschlimann

Capture-fb-harmaguedoun-copie-1.JPG

Capture-fb-harmaguedoun-3.JPG

Voilà. Je vous ai présenté deux soutiens accueillis à bras ouverts par Manuel Aeschlimann.

Mais assurément, il dira qu'il ne pense pas du tout la même chose qu'eux, qu'il ne tient pas le meme discours.

A moins que rien ni personne ne se cache derrière ses noms et pseudos.

On aura quand même rigolé en croyant un instant que Manuel Aeschlimann accueille avec bienveillance le soutien de gens qui tiennent des propos délirants à la lisière de l'antisémitisme et de l'homophobie.

Commenter cet article

migues 25/01/2014 21:31


Les associations étatiques, subventionnées et anti-vie, prennent la défense des FEMEN


Comme le rapporte l'Observatoire de la christianophobie, le collectif Osez le
féminisme !, nés en 2009, qui est notamment issu du Planning Familial, du Parti Socialiste et de l’UNEF, vient de prendre la défense
des Femen et fait semblant de s'opposer à la fausse condamnation du Président de la République : 


 


« lorsque le Président met sur le même plan des actes antisémites ou antimusulmans et ceux “de personnes qui pensent qu’on peut aller s’exhiber dans une Église et faire des gestes qui
touchent profondément les consciences des croyants”, il met sur le même plan des actes de haine et une action menée par l’association féministe Femen dans la cathédrale Notre-Dame pour dénoncer
le caractère patriarcal des religions (ici, la religion chrétienne). Osez le féminisme ! dénonce avec force cet intolérable amalgame. Quel que soit l’avis que l’on peut avoir sur les modes
d’action des Femen, nous rappelons que le féminisme est un mouvement d’émancipation et d’égalité qui porte une vision profondément progressiste de la société pour toutes et tous et ne saurait
être associé d’une quelconque façon à des idéologies anti républicaines. "Osez le féminisme !" appelle donc le Président de la République à clarifier ses propos au plus vite. » 


La gauche française et les Femen, une histoire d'amour trop profonde


Enfin, ce qui démontre la supercherie du discours présidentiel, ce sont les nombreuses connivences avérées entre la gauche française et le Parti Socialiste. 


 


La Femen Loubna Meliane est une assistante du député socialiste Malek Boutih, qui a notamment fait ses campagnes électorales. Après avoir été exclue du
mouvement « Ni putes, ni soumises », elle est, depuis 2003, intégrée au Conseil national du Parti socialiste… Une autre Femen, Safia Lebdi, a été mise à
l'écart de l’association « Ni putes ni soumises » (elle aussi…), n’est pas moins aujourd’hui qu’une élue-de-la-République, conseillère régionale d’Île-de-France (du Val d’Oise)
d’Europe-écologie-les-Verts, élue sur la liste de Cécile Duflot, actuelle ministre du gouvernement de François Hollande. Quant à Éloïse Bouton, la profanatrice de la
Madeleine, qui se dit « journaliste », elle est en fait une "escort-girl", c'est-à-dire une prostituée.


Enfin, leur centre d’entraînement à la violnce a été inauguré 18 septembre, un centre qui se trouve dans le quartier populaire de la Goutte d’Or, à Paris. Accueillies en France par le théâtre «
Le Lavoir moderne », financé par la Mairie de Paris, à auteur de 49.500 euros (en 2011) et bénéficiant de subventions «exceptionnelles» pour renflouer les comptes.


 


Rappelons que le Parti socialiste, bénéficiant de l'appui gouvernemental, dans est prêt à faire pression sur des pays étrangers, pour libérer des
Femen condamnées, comme ce fut le cas en Tunisie, il y a quelques mois seulement. 


 


 


Voilà donc pourquoi il ne faut absolument pas s'illusionner sur les propos de monsieur Hollande, avant que ne soit mises au clair toutes ces connivences, ces superchercheries et ces magouilles
d'arrière-cuisine. Il faut exiger de lui et de son gouvernement la dissolution du groupuscule raciste et terroriste des Femen. Voilà pourquoi, il faut venir manifester massivement à Paris le 8 février, avec l'AGRIF, pour la
dissolution des Femen !