Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Pour vous qui avez la mauvaise idée de passer par mon blog en ce jour de réveillon, je voudrais faire œuvre de salut public : vous éviter de regarder Sarkozy ce soir. Ce n’est pas la peine de faire monter la bile dans l’estomac avant le saumon fumé. Je sais ce qu’il va nous envoyer comme vœux.

Notre Leader Minimo, comme vous le savez, est en délicatesse dans les sondages. Tout ce qu’il a entrepris ces derniers jours pour remonter la pente s’est soldé par autant d’échec. Pour notre Timonier interplanétaire, ces vœux de la décennie finissante tiennent donc lieu d’opération de survie, dernière tentative avant mise sous respiration artificielle. Plusieurs sondages ont déjà été commandés par les services de l’Elysée pour être au fait des attentes du bon peuple de notre fière nation. Il sait tout sur ce que vous attendez de lui. Alors promis, ce soir Sarkozy sera le Petit Père du Peuple.

L’emploi est votre première préoccupation ? Alors notre Sérial Loser consacrera une grande partie de ses vœux à vous souhaiter de l’emploi. Il vous dira même comment il fera pour que vous en ayez. Il vous convaincra même qu’il a déjà tant fait pour que vous en ayez.

Il daubera à nouveau sur cette méchante crise, qu’il a par ailleurs réglée à lui tout seul comme un grand (on se marre), qui est venu compliquer les choses.

Il vous assurera que somme toute notre beau pays s’en est sorti mieux que tous les autres grâce à la pertinence de son action, à la perspicacité de ses décisions et au caractère visionnaire de sa politique.

Il moulinera avec ses petits bras, roulera ses épaules, crispera ses commissures de lèvres dans des rictus dont lui seul à le secret. La main sur le cœur, le sien est à droite, il vous assurera de sa sincérité. Il vous fera vos questions pour mieux vous asséner ses réponses.

Vous n’êtes pas dupes. Il n’est pas idiot.

Il sait que vous ne le croirez pas. C’est pour cela qu’il ne s’adressera qu’à votre bonté ce soir. Il vous sait généreux. Alors, en fait de vœux, le Petit Nicolas vient vous présenter avec une semaine de retard sa liste de Noël. C’est lui qui fait la manche en cette fin d’année. Tout ce qu’il veut c’est que vous lui donniez encore une chance : «  A votre bon cœur messieurs et dames ! Quelques points dans les sondages pour tenir jusqu’à l’an prochain ! Un point ou deux pour dormir tranquille ce soir, au chaud, avec ma Carlita qui vous aime tant ! Siouplé, m’sieur, dame… »

Et moi je vous dis: tout ce qu’il veut, mais pas même un quart de point dans les sondages. Filons-lui un ticket restaurant pour le Fouquet’s, un séjour tout frais payé sur un yacht quelconque, un transfert définitif vers un des palais du roi du Maroc ou encore dans un palace mexicain au frais d’un narco trafiquant !

Je n’ai qu’un seul vœu pour notre bon président : qu’il continue de s’enfoncer dans les sondages.

Il est venu en nous disant qu’avec son bouclier fiscal les riches reviendront de leurs paradis fiscaux avec de l’oseille plein leurs berlines. Aujourd’hui son ministre du budget se bat sans succès pour utiliser légalement un fichier volé où figurent 3000 évadés fiscaux. Alors qu’il s’enfonce !

Il est venu en nous disant qu’il faut travailler plus pour gagner plus : il a augmenté le nombre de chômeurs de 800 mille unités. Qu’il s’enfonce et s’embourbe !

Il est venu en nous disant qu’en allégeant la charge des entreprises, qu’en défiscalisant les heures supplémentaires, qu’en supprimant les 35h, on créerait de la croissance et de l’emploi. Vous connaissez le résultat ! Qu’il s’enfonce et creuse le plancher!

Il est venu en nous disant que notre système est dépassé, que notre sécurité sociale, notre assurance maladie, notre Etat providence, tout cela c’était du chiqué, qu’il faut casser tout ça et bâtir une civilisation nouvelle. N’eût été notre choix de société fait de solidarité et de redistribution, la crise nous aurait emportés comme bien d’autres dans son tourbillon dévastateur. Qu’il s’enfonce et s’enlise !

Il est venu en nous disant qu'en allégeant la TVA sur la restauration on créerait des emplois dans le secteur tout en baissant les prix. Nous connaissons le résultat. Alors qu'il s'enfonce et s'enterre.

Bonne année Monsieur le président et bon courage! Le fond est à portée de vos talons compensées! Vous le toucherez dans bien peu de temps!

Commenter cet article