Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par GOMEZ FELICIANO

Fillon Pompier ou Pompe funèbre

Désormais quand on voit apparaître M. Fillon au devant de la scène, c’est que le président de la République a déserté un front des combats qu’il a lui-même engagés. On le vit fuir la queue entre les jambes devant les maires de France en furie, incapable de venir défendre sa réforme des collectivités locales et de la taxe professionnelle. Il fit preuve du même courage par procuration quand son fabuleux débat est devenu un bâton excrémenteux. Ainsi est gouvernée la France : le chef du gouvernement attend une procuration du chef de l’Etat pour réparer les dégâts occasionnés par le premier.

 

Un ministre humilé

Dans cette affaire d’où le président essaie de s’extirper en se cachant derrière son premier ministre, c’est un ministre de la République qui a été humilié et ridiculisé devant tout le peuple. Oui, Besson a perdu la face. Quelle tristesse de voir ses mains jointes à côté du premier ministre, tel un pénitent résigné à boire le calice jusqu’à la lie. Quand d’une voix monocorde et sinistre, le premier des ministres finit d’annoncer les mesures « révolutionnaires » sorties de ce remue-méninge à succès, le peuple hésita un instant entre les larmes et les rires et prit rapidement le parti de rire aux larmes. Besson en fit les frais. Il l’a voulu.

 

Des ministres qui s'humilient

Dans la France de la démonétisation totale de la valeur ministérielle, qu’y a-t-il alors d’étonnant à ce que des ministres s’engueulent sur la place publique ? Estrosi contre Lagarde, Hortefeux contre Alliot-Marie, Hirsch contre Besson, Besson contre Lemaire… Il ne se passe plus de jour sans que la presse ne se fasse l’écho d’un nouveau dysfonctionnement au sommet de l’Etat. Dans leur gentillesse les médias appellent cela un couac. Un couac ce qui pour le commun des mortels ressemble de plus en plus à de l’incompétence ?

 

Hystérie législative

Et cette incompétence se porte comme un charme soutenu par une hystérie législative où tout fait divers doit donner naissance à une nouvelle loi. Hortefeux vient de nous vomir le 20ème dégueulis sécuritaire de l’ère Sarkozy. On y promet l’enfer aux délinquants anti-vieux. Et voici le couvre feu pour les moins de 13 ans non accompagnés ! Et si vous avez 13 ans plus un jour, ça passe ? Où sont les vraies réponses aux vrais problèmes de notre sécurité ? Où sont les policiers circulant tranquillement à pied dans nos quartiers ? Après avoir diminué le nombre de flics, on nous promet des caméras de surveillance ! Avez-vous déjà vu une caméra descendre de son lampadaire venir empêcher qu’un vieux se fasse agresser par un gamin de moins de 13ans après le couvre-feu ?

 

Le grand succès du gouvernement : les gardes à vue

A part le chômage la seule chose qui progresse dans ce pays, ce sont les gardes à vue. 800 000 gardes à vue en 2009. Voilà le glorieux bilan de la police de notre bien aimé gouvernement. Pendant que nos vaillants policiers veillent sur les gardés à vue (souvent des automobilistes un peu récalcitrants) la délinquance va bon train dans nos cités. Et l’année 2010 commence sur des chapeaux de roue. Des enfants de 14 ans conduits  au poste, menottés et gardés pendant 10h d’horloge… Et le gouvernement s’aperçoit soudain qu’il il y a trop de gardes à vue…Ne sommes-nous pas bien gouvernés ?

 

Quand le ministre est hors la loi il change la loi

On change les lois pour Récemment, depuis les plages de Corse, on conduisit en centre de rétention, en dehors de toute légalité, des migrants échoués là par leurs passeurs. Les tribunaux se sont interposés et ont libéré tout le monde au nom de la loi que le gouvernement a choisi d’ignorer. N’écoutant que son cœur, Besson va changer la loi pour retenir qui il veut partout où il veut ! Nous somme décidément trop bien gouvernés !

Commenter cet article