Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

A deux semaines des élections européennes, il est temps de regarder en face la vérité et de la dire telle qu'elle se présente à nous. Les média ne veulent pas que le Parti socialiste remporte ces élections. Les média font tout ce qui est en leur pouvoir pour que le PS soit battu par l'UMP et si possible par le MoDem. Pourquoi ? J'ai ma petite idée. En attendant voici quelques éléments à l'appui de ce que j'avance.

 

Le PS n'a pas de programme. Mais l'UMP en a un dont personne ne parle.

Qui de vous connaît le programme de l'UMP pour les Européennes ? Allez ! un tout petit effort ! Vous devez bien avoir entendu l'une de ses propositions ! C'est vrai quoi ! Tous les sondages nous la donnent en tête des intentions de vote et nul ne sait ce qu'elle propose ?! 

Journalistes et télés nous assomment de ces sondages à longueur de journée. Mais aucun d'eux n'a encore eu l'idée de nous donner cette idée géniale de l'UMP pour l'Europe qui la fait devancer de 5, 7 point le PS ?!  Quel journal, quelle télé vous a offert récemment un tableau synoptique des différentes propositions des différentes listes ?

 

Les média ne veulent pas de débat. Qui, à votre avis, aurait tout à perdre dans un débat?

Où sont les débats télévisés que nous affectionnons tant à l'approche des élections : projet contre projet, bilan contre bilan, candidat contre candidat ? C'est le désert sur les plateaux de nos télés ! Silence sur les ondes de nos radios ! Il faut éviter à tout prix le débat. On se contente d'y inviter successivement les uns ou les autres. Cela a d'ailleurs l'avantage de n'inviter que ceux qu'on veut. Ceux qui peuvent assurer la rpomo de la liste qu'on a désignée comme victorieuse. Qui a déjà vu Rachida Dati, pourtant candidate vedette, à ce qu'on dit, défendre sa campagne européenne sur les ondes ou dans les colonnes d'un journal ? Rappelons au passage que dans un journal elle aurait eu tout loisir de faire corriger son texte par les experts avant publication! Les journalistes se sont donnés le mot. L'UMP a fait passer la consigne. On n'invite pas Dati.


Avez-vious remarqué le vocabulaire différencié utilisé selon que l'on parle du PS ou de l'UMP?

Jusque dans leur vocabulaire, les journalistes ont choisi un vocabulaire différencié pour parler du Parti Socialiste.

Ainsi quand l'UMP est devant le PS dans les sondages de 3, 4, voire 5 points parfois, on dit que le PS est DISTANCE. Mais quand le PS est à 10 points devant le MoDem, on dit que le PS est TALONNE dans les sondages par le mouvement de Bayrou.

Pourquoi, à votre avis, chaque fois que l'on cite Vincent Peillon, candidat PS dans le grand Sud-Est on lui accole systématiquement l'adjectif PARACHUTE ? Traitement dont ne bénéficie pas Michel Barnier qui nous vient de la Savoie,  région dont il a usé tous les mandats locaux et nationaux depuis sa sortie de l'adolescence !

Pourquoi affuble-t-on toujours le PS de l'adjectif DIVISE ? Que dirait-on alors si l'un des dirigeants socialistes se permettait à l'encontre de Ségolène Royal, la moitié du quart du dixième de ce peuvent balancer Juppé ou Villepin ou même Copé, ou encore Raffarin sur Sarkozy ? Mais l'UMP reste une grande famille unie derrière son chef comme on aime à nous le faire croire !

Quand au PS, on s'applique à lui faire une image détestable par des adjectifs savamment choisis. Salut les artistes!


L'UMP fait sa pub à la télé avec la complicité silencieuse des média!

Le PS s'est ému récemment d'un spot télé préparé par le gouvernement pour booster l'intérêt de la Nation pour les élections européennes. Cette émotion légitime venait du fait que nos communicants gouvernementaux n'ont pas hésité un seul instant à placer Sarkozy dans ce clip, l'avoisinant avec de Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac et en en faisant un grand d'Europe. Sarkozy se fait juge de sa propre histoire, il se dresse une statue avant que l'histoire s'achève ! Il s'en est trouvé pour juger ridicule cette polémique du PS. Ridicule le PS, forcément. Celui qui, à force de talonnette commence à se prendre pour un grand homme, lui n'est pas ridicule !

 


Les médias ont tout intérêt à ce que le PS perde les élections. Ils pourront alors continuer à dire avec la facilité paresseuse qui les caractérise que le PS va mal. I

ls le disaient déjà quand nous avons remporté les précédentes européennes.

Ils le disaient toujours quand nous avons remporté les régionales.

Ils le disaient encore récemment quand nous avons remporté les municipales.

N'en déplaise à la médiacratie aux mains de notre Empereur aux Talonnettes, ceux qui veulent que l'Europe les protège des désordres de la crise financière et du dogme libéral qui l'a soutenu à Strabourg et à Bruxelles, eux savent que le Parti Socialiste Européen est le seul parti qui a l'échelle des 27 pays de l'Union, s'est doté d'un programme unitaire pour sortir l'Europe et ses Nations de l'impasse.


Si vous voulez en savoir davantage et vous faire une opinion par vous-mêmes, c'est ici : le-manifeste-du-PSE.pdf le-manifeste-du-PSE.pdf